Éliminé de Koh-Lanta pour avoir triché, Teheiura s'explique

L'aventurier s'est exprimé sur les réseaux sociaux après ne pas avoir pu disputer la deuxième chance qui lui était offerte de revenir dans l'aventure.

Éliminé de Koh-Lanta pour avoir triché, Teheiura s'explique
©ALP/TF1

L'impensable est donc arrivé sur Koh-Lanta. Teheiura, modèle de droiture lors des cinq aventures qu'il a disputé pour TF1, candidat emblématique du jeu produit par ALP, a été éliminé pour avoir triché. Il a, à plusieurs reprises demandé et obtenu de la nourriture de la part de pêcheurs passant au large de l'île où il était. Une faute impardonnable aux yeux des producteurs du jeu de survie qui a entraîné son exclusion immédiate de la saison anniversaire de Koh-Lanta actuellement diffusée.

Dans un long message publié sur les réseaux sociaux après la diffusion de l'épisode de ce mardi, le Polynésien s'est expliqué sans chercher d'excuses, dit-il. "Dans Koh-Lanta, on est coupé de tout. Pour cette édition, l'île principale était en face. Je voyais en permanence au loin la maison de mes parents. Cela m'a mis beaucoup de pression, je n'ai jamais vraiment réussi à me sentir dans le jeu."

Teheiura indique qu'à plusieurs reprises, "sur le ton de l'humour" mais pas toujours, il a été sollicité par les autres aventuriers pour aller demander de la nourriture à des Polynésiens. "Ce n'était pas simple mais j'ai toujours refusé."

"La production n'a aucune image, aucune preuve"

Un matin cependant, il confesse avoir aperçu quelqu'un et, "tiraillé par la faim", il n'a pas su résister. "La tentation était trop forte. Je lui ai fait un geste et elle a déposé un peu de nourriture". Il ajoute : "Je n'ai pas souhaité la garder pour moi, je l'ai donc partagée". Cela s'est passé à deux reprises, explique-t-il. "La deuxième fois, je n'ai rien demandé."

"Quand Denis (Brogniart, NdlR.) vient me voir, je sais que la production n'a aucune image, aucune preuve. J'aurais pu nier et continuer l'aventure, mais je me sentais mal d'avoir agi ainsi. Je me devais de rester honnête", précise-t-il. "Pour cela, il fallait que j'assume. En agissant ainsi, j'espère l'avoir été."

"Dans la vie, nous faisons toutes et tous des erreurs, conclut-il. J'en ai fait une. Pour ma part, j'ai préféré reconnaître et sortir du jeu. Car oui, Koh-Lanta est un jeu."

Il termine son message en présentant ses excuses à tous ceux qui l’ont toujours soutenu tout en espérant que l’incident n’affectera pas les bons moments (passés) ensemble. Il précise encore qu’aucun membre de sa famille n’a été impliqué dans ce qui s’est passé et que rien n’a été planifié à l’avance.

{{1}}

"Il n'a tué personne"

Dans un entretien accordé au Figaro, Claude Dartois, autre personnalité incontournable de l'émission, a réagi à l'élimination de son compagnon d'aventure et principal challenger au niveau du record de victoires individuelles. Il explique comment les aventuriers ont découvert ce que Teheiura a fait. "On l'a su parce qu'il y a eu des aventuriers qui ont découvert sur le toit de la cabane quelques papayes dans le panier que Teheiura avait tressé. Ils en ont déduit que c'était lui qui les avait posés là. Ça a commencé à jaser sur le camp et les ingénieurs du son ont capté avec leurs perches quelques échanges. La production a commencé une enquête."

Avant l'élimination directe de Teheiura, les autres participants ont été convoqués un par un pour savoir qui était au courant de quoi, indique Claude. Il se dit déçu qu'on remette en cause tout ce que Teheiura a fait pour "une histoire de papaye". "Surtout qu'il n'allait pas les manger, il voulait les partager". Et d'ajouter : "Demain, si on fait un Koh-Lanta où j'ai grandi, forcément, j'aurais des amis, des gens qui me connaissent, c'est compliqué. Tout le monde a le droit de faire des erreurs, il n'a tué personne."

Claude souligne encore que dans cette édition des 20 ans de Koh-Lanta, tout est XXL, y compris la faim. "J'ai pêché plus de 200 poissons mais ça reste du poisson. Sur les motus, il n'y a pas de manioc, de cannes à sucre, pas de fruits. Il n'y avait rien à part les poissons, petits ou gros, c'était au petit bonheur la chance sur quoi on allait tomber."