Attention à ce montage trompeur de Jair Bolsonaro “Personne de l’année” en couverture du Time

Un montage photo montre le président brésilien Jair Bolsonaro en couverture du Time magazine, avec la mention “Person of the year”. Le chef d’Etat est bien arrivé en tête du vote des lecteurs, mais le choix de la personne de l’année par la rédaction du Times n’est pas encore dévoilé.

Attention à ce montage trompeur de Jair Bolsonaro “Personne de l’année” en couverture du Time
©D.R.
Achille Dupas (St.)

Le président Jair Bolsonaro "personne de l'année" en Une du célèbre magazine américain "Time" ? C'est du moins ce que laisse penser une photo partagée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Sur la "Une" en question, montrant le chef d'Etat, regard caméra et écharpe présidentielle sur l'épaule, l'homme est accompagné d'un texte en portugais indiquant "Président du Brésil et leader du monde libre". Sauf que cette image est en réalité un photomontage peu soigné, et anachronique.

Attention à ce montage trompeur de Jair Bolsonaro “Personne de l’année” en couverture du Time
©D.R.

La couverture partagée est un photomontage

La date, que l'on distingue en haut à droite du cadre de la photo indique "December 19, 2016". Le montage a donc probablement été réalisé à partir de la couverture du magazine du 19 décembre 2016, qui désignait Donald Trump comme "personne de l'année". En utilisant des outils de recherche d'image inversée, il apparaît par ailleurs que l'image utilisée pour le montage est la photographie officielle de la présidence de Jair Bolsonaro, réalisée par le photographe Alan Santos, et révélée le 10 janvier 2019 peu après la prise de fonction du président à la tête du Brésil.

La “personne de l’année” 2021 n’est pas encore connue

La "personne de l'année" désignée par le Time est une tradition. Dans un premier temps, les lecteurs sont invités à voter pour la personne qu'ils désirent. Cette année, c'est bien le président Jair Bolsonaro qui est arrivé en tête des votes des lecteurs avec 24% des voix (sur plus de 9 millions de votes), comme l'a fait savoir le Time dans un article du 7 décembre.

Dans ce même article on peut également lire que “La personne de l'année 2021, choisie par les éditeurs de Time, sera révélée le 13 décembre”. Ce vote n’est donc pas le résultat final. Celui-ci repose sur la décision de la rédaction en chef du magazine... Sans forcément prendre en compte le choix des lecteurs.

Pas forcément des personnalités "positives"

En 2020 par exemple, alors que les "travailleurs essentiels" dans le cadre de l'épidémie étaient plébiscités en tête du vote des lecteurs, c'est Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris, qui avaient été désignés "personnes de l'année" par le magazine.

Rappelons, enfin, que la fameuse qualification n'a pas pour objectif de récompenser uniquement les personnalités qui ont œuvré positivement pour l'humanité. Créé en 1928, le titre récompense "la ou les personnes qui ont le plus affecté les informations et nos vies, pour le meilleur ou pour le pire, et qui ont incarné ce qui était important dans l'année, pour le meilleur ou pour le pire". Cela explique donc qu'Adolf Hitler et Staline aient notamment remporté ce palmarès.

Attention à ce montage trompeur de Jair Bolsonaro “Personne de l’année” en couverture du Time
©D.R.

Avec "La Source", La Libre Belgique se lance dans le fact checking. Cette rubrique a pour objectif d'analyser, décortiquer, recontextualiser et vérifier des faits liés à l'actualité. Comme l'indique la notion même de "fact checking" la démarche repose exclusivement et systématiquement sur une analyse factuelle, la collecte de sources vérifiables, identifiables et objectivables, citées et référencées dans chacun de nos articles.

Libre au lecteur qui le désire de refaire, à son tour, ce travail journalistique sur base des informations communiquées, et de nous signaler d'éventuelles erreurs ou imprécisions via l'adresse factchecking@lalibre.be

Sur le même sujet