Un final totalement inattendu et inédit pour "Koh-Lanta: La légende"

La finale de Koh-Lanta : La légende n’a pas livré de vainqueur. Triste fin pour une saison anniversaire.

Un final totalement inattendu et inédit pour "Koh-Lanta: La légende"
©TF1

"Á la fin, il n’en restera plus qu’un !” Même pas… Cette phrase culte prononcée par Denis Brogniart à chaque diffusion de Koh-Lanta depuis deux décennies a résonné dans le vide mardi au terme de la finale de l’édition anniversaire du jeu d’aventure. L’apothéose a tourné court. Il est vrai que toute la journée, les révélations du Parisien sur les affaires de tricherie mais aussi de chantage n’ont pas cessé, allant jusqu’à mettre la production sur le “banc des accusés” lorsqu’elle a cédé aux menaces de grèves de Laurent et Claude pour obtenir des viennoiseries auxquelles ils devaient renoncer dans le cadre d’un confort gagné de haute lutte.

Les éléments successivement dévoilés par le quotidien français ont même poussé ALP, société productrice de l’émission, et TF1 à changer leurs plans. Aux oubliettes le direct de circonstance pour le dépouillement après le verdict des poteaux. Les 13 membres du jury final et les deux finalistes de Koh-Lanta : La légende ont été priés de rappliquer dare dare pour enregistrer le programme à diffuser le soir même.

Une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux par Laurent est venue alimenter la polémique. Si le candidat ne dit rien, en arrière-plan, on entend très clairement Claude, manifestement énervé, dire ceci : "C'est de la faute de tout le monde. C'est ça que les gens n'ont pas compris. Les candidats, la prod… Tout le monde. Chacun à son échelle, on a foutu la merde".

Il était 23h35 lorsque Denis Brogniart a annoncé qu’il ne procédera pas au dépouillement pour désigner le vainqueur. Une première. Il a expliqué que des manquements au code d’honneur de l’émission ont été repérés et faits constater par huissier. “Un petit groupe n’a pas respecté ce code d’honneur”, a-t-il dit, ce qui a pu fausser le déroulement du jeu et son verdict final. Aucun nom n’a été cité mais tous les votes du jury final enregistrés en Polynésie française ont été invalidés et aucun gagnant n’a été désigné.

Les 100000 euros promis au vainqueur ont été versés au Fonds Bertrand-Kamal afin de financer la recherche contre le cancer du pancréas, maladie qui a emporté l’emblématique candidat décédé récemment.

En procédant de la sorte, ALP et TF1 ont évité le fiasco. L’honneur est en effet sauf puisque la victoire n’a pas été mal acquise. Personne parmi les candidats n’a bronché à cette annonce. Et Denis Brogniart a appelé à la modération sur les réseaux sociaux, rappelant que l’émission n’est finalement qu’un jeu, un simple jeu.

Malgré ce final inattendu et décevant, Koh-Lanta n’a pas dit son dernier mot.

Une nouvelle saison a été tournée récemment, aux Philippines. Et des candidatures ont été ouvertes pour de prochaines éditions.