Décès d’Evence-Charles Coppée, l’ancien patron belge de Libé

Connu pour son indépendance d’esprit et sa grande curiosité, Evence-Charles Coppée a mené une vie professionnelle diversifiée.

Décès d’Evence-Charles Coppée, l’ancien patron belge de Libé
©Luc Legay / Wikimedia Commons
DdM

Le belge Evence-Charles Coppée qui a dirigé pendant neuf ans, de 1996 à 2005, le journal français Libération, est décédé ce mardi 11 janvier à l’âge de 68 ans.

En 1994, Serge July lance une formule très ambitieuse du journal, Libé III, mais celle-ci ne sera pas suivie par les lecteurs, et le journal sera sauvé par le milliardaire Jérôme Seydoux du Groupe Chargeur, qui deviendra actionnaire de contrôle.

Afin de redresser l’entreprise, Jérôme Seydoux demande à un de ses hommes de confiance, Evence-Charles Coppée, de relever le challenge.

Diplômé de l’UCL, Evence-Charles Coppée, après 7 années au BCG à Paris, avait rejoint de Groupe de Jérôme Seydoux pour l’aider à réussir la diversification dans le textile et les développements dans la distribution de films et la télévision payante.

Les anciens de Libération se souviennent de l’immense énergie d’Evence-Charles et de sa capacité à mobiliser les équipes. Doué d’un grand sens des relations interpersonnelles et d’une capacité de conviction exceptionnelle, c’est lui qui avait rassemblé une nouvelle alliance d’actionnaires, menée par Edouard de Rothschild, auquel étaient associés Le Nouvel Observateur, El Mundo et le Groupe IPM (éditeur de La Libre Belgique).

Connu pour son indépendance d'esprit et sa grande curiosité, Evence-Charles Coppée a mené une vie professionnelle diversifiée, comme la direction d'Infogrames (coté à New York sous le nom d'Atari), des développements agricoles en Roumanie et la direction de la publication internationale A Magazine Curated by, revue de langue anglaise dédiée à la mode et au stylisme.