Syndrome MRKH, le témoignage de Lucie née sans utérus

"Je ne suis pas née femme", un podcast à découvrir sur Radiola.

Syndrome MRKH, le témoignage de Lucie née sans utérus

Le festival Longueur d'Ondes de Brest a fait la part belle au son pendant tout un week-end, du 26 au 30 janvier dernier. Parmi les projets mis en lumière par le palmarès breton, il y a des sons nés en Belgique. Dans la catégorie "Grandes ondes" mention "Qualité d'investigation", c'est Benoît Luporsi, Français vivant au Plat Pays, qui a remporté le prix avec Quand il fait beau c'est pas plus moche qu'ailleurs ! Une enquête diffusée et d'ailleurs disponible sur le site de Radio Panik concernant l'enfouissement des déchets radioactifs dans le département de la Meuse. Une autre Française de Belgique a été auréolée à la pointe de l'Europe. Il s'agit de Lucie Robet, lauréate de la catégorie "Force du récit à la première personne". Dans Je ne suis pas née femme, elle évoque le MRKH, syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser, qui touche une femme sur 4500. Lors d'une visite chez le gynécologue, Lucie a appris qu'elle n'avait pas d'utérus et "un vagin court et borgne" selon les mots du spécialiste. Ce qui explique le fait qu'elle n'avait jamais eu ses règles. "J'ai 18 ans dans 9 jours et je suis une femme sans en être une", rembobine-t-elle. Pendant 47 minutes, grâce au témoignage de ses proches, sa très belle plume et l'utilisation du son pour nous plonger dans ses émotions, Lucie Robet se souvient de sa sidération et sa tristesse au moment d'apprendre la nouvelle. Elle évoque la douleur de ne pas pouvoir être mère, du traitement hormonal qu'elle a pris pour élaborer une "féminité artificielle entretenue chaque jour", des lectures qui l'ont aidée (Anaïs Nin, Judith Butler, Lucía Puenzo, notamment), de son amour pour Anthony, du chemin qu'elle a parcouru pour accepter son corps tel qu'il est et arriver à cette conclusion. "En fait, il n'y avait pas à avoir honte de tout ça". Ce podcast trois étoiles est aussi une victoire collective. Bravo, donc, à Yvan Hanon pour le mixage et la mise en ondes, Eric Deleporte et Olivier Marguerit (musique) ou encore Cristian Fierbinteanu (sound design). Sans compter que cette œuvre a été produite par Farrago, soutenue par l'Atelier De Création Sonore Radiophonique (ACSR) avec le soutien du Fonds d'aide à la création radiophonique et de la bourse Gulliver. Il avait, également, été diffusé par Pascale Tison dans Par Ouï-dire l'été dernier.

--> À écouter ici : https://www.radiola.be/productions/je-ne-suis-pas-nee-femme