La chute de l’URSS, ce colosse aux pieds d’argile (Podcast)

La chute de l’URSS, ce colosse aux pieds d’argile (Podcast)
©D.R.

C’est sans doute le jour de Noël le plus mémorable de l’histoire contemporaine. Le 25 décembre 1991 restera gravée dans les mémoires. Dans une Union soviétique particulièrement chahutée, à son sommet, Mikhaïl Gorbatchev démissionne. Annoncé en direct à la télévision depuis un salon du Kremlin, son départ entrainera en quelques heures la dislocation officielle de l’URSS. La chute d’une superpuissance est actée. Son effondrement dévoile au monde entier un véritable « colosse aux pieds d’argile ».

Dans cet épisode de « Parlons d’Histoire », penchons-nous sur la fin de l’URSS. Un évènement historique enraciné dans une crise économique, dans de profondes difficultés sociales et dans un réseau logistique amorphe. Le tout dans un contexte d’effritement idéologique, de conflits diplomatiques avec les États-Unis et de mouvements nationalistes.

Les blessures de cette chute restent particulièrement vives 30 ans plus tard entre les anciennes entités soviétiques. L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe en témoigne violemment. Mais pour d’autres, il y a aussi un brin de la nostalgie…

Pour évoquer la chute de l'Union soviétique, La Libre reçoit – dans ce premier épisode - Tanguy de Wilde, professeur de Sciences politiques et de Relations internationales à l'UCLouvain. Dans un deuxième épisode, Andreï Gratchev, le dernier porte-parole de Mikhaïl Gorbatchev et auteur du livre « Le jour où l'URSS a disparu » (Editions de l'Observatoire) témoignera de cet évènement qu'il a vécu de l'intérieur du Kremlin.


Sur le même sujet