Dis-nous, qui es-tu Johnny? Une série documentaire à découvrir sur Netflix

A voir sur Netflix, à partir du mardi 29 mars.

CVD
Dis-nous, qui es-tu Johnny? Une série documentaire à découvrir sur Netflix
©Shutterstock

Le menu est des plus alléchants. "Vous connaissez la légende. Mais connaissez-vous vraiment l'homme ?", annonce la bande-annonce de la série documentaire que Netflix consacre à Johnny Hallyday, à voir à partir de ce mardi. Il l'est d'autant plus que la plateforme a des références en la matière. À titre d'exemple, citons le docu sur Angèle, celui sur Kanye West, Britney vs Spears, Miss Americana dédié à Taylor Swift, Gaga : Five Foot Two consacré à Lady Gaga et Homecoming retraçant le destin de Beyoncé, ou encore Les étoiles vagabondes de Nekfeu. Bref, du côté du leader mondial de la VOD, on sait y faire, de quoi espérer le meilleur pour ce Johnny par Johnny.

Cependant, la plateforme garde jalousement le secret. Au moment d'écrire ces lignes, à 5 jours de la diffusion du film, il faut se contenter de la seule et unique bande-annonce. C'est maigre mais… On y découvre des images d'archives entrecoupées d'extraits d'interviews. À la question "Est-ce qu'il y a un jour où tu as vraiment été dégoûté par toi ?", le Taulier répond "Ouais". "Et tu regrettes, bien sûr ?" "Non…", lâche-t-il, une étincelle dans ses yeux clairs et un petit sourire en coin des plus narquois. Le ton est donné.

Johnny par Johnny promet de plonger le téléspectateur dans l'intimité du rocker des rockers français. Ce dernier se pose même en guide pour découvrir sa vie. Le problème étant que Johnny reconnaît lui-même que son principal défaut est d'être "assez menteur". Et il ajoute, toujours dans la bande-annonce :"J'ai besoin de croire à mes mensonges pour arriver à les faire rêver et à faire croire aux gens ce que je leur raconte. […] Le seul moment où je suis sincère avec moi-même, c'est quand je suis sur scène." Du coup, on ne sait plus trop sur quel pied danser. Quoi qu'il en soit, il sera question des hauts et des très bas du chanteur. "J'ai des crises de cafard immenses parce que je me sens seul. Terriblement seul", confesse-t-il.

Les 5 épisodes de 40 minutes réalisés par Alexandre Danchin et Jonathan Gallaud, soit 3 h 20 de film au total, sont racontés par Johnny lui-même. Un miracle ? Non, la voix off qui rythme l’ensemble est constituée d’extraits d’interviews puisés tout au long de ses 57 ans de carrière. S’y ajoutent des images d’archives, dont certaines en studio avec Jean-Jacques Goldman, et de nombreux témoignages de proches bien connus : Line Renaud, Pierre Billon, Jean-Marie Périer, Philippe Labro ou son guitariste Yarol Poupaud.

Par contre, il ne faut pas s'attendre à voir David Hallyday, Laura Smet, Sylvie Vartan ou Eddy Mitchell témoigner, ils ont tous décliné "l'invitation". Tout comme Laeticia Hallyday qui ne valide pas Johnny par Johnny. Le mois dernier, dans les pages du Parisien, elle expliquait ne pas avoir donné son accord pour ce film. C'est qu'elle travaille sur d'autres projets filmés concernant son Johnny. Il s'agit d'un documentaire qui sera réalisé par William Karel, a-t-elle confié à Paris Match en septembre dernier. Dans ce même entretien, il est aussi question d'un biopic. "Ce projet existe dans l'absolu, mais il n'est pas défini. Comme pour le reste, on prendra notre temps", explique Jalil Lespert, le nouveau compagnon de la veuve de Johnny Hallyday.