"Gros, n’est pas un gros mot"

Agathe Regnier et Maud Prêtre ont créé “5 minutes de gras”, web série politico-artistique autour de la grossophobie.

Lorsqu'elle découvre, pendant le premier confinement, le terme "grossophobie" sur Internet, Agathe Regnier, musicienne et compositrice, se sent "très bouleversée", "chamboulée". Le monde est à l'arrêt. C'est le printemps. La météo est exceptionnellement magnifique. Et, sur les réseaux sociaux, on ne compte plus les vidéos prodiguant des leçons de sport et vantant des corps minces. Alors, quand elle lit sur Facebook le témoignage d'une jeune femme grosse qui pose en maillot de bain et défend son corps tel qu'il est, bravant les injonctions – stéréotypées – de se mettre au régime et au sport, c'est le choc pour Agathe, elle qui subit depuis...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité