Avant le blocus, Kristofer (N'oubliez pas les paroles) dévoile ses techniques pour bien étudier

Même s'il avoue avoir une "très bonne mémoire", Kristofer applique des méthodes de travail qui inspireront sans doute les étudiantes et étudiants à l'approche du blocus.

Avant le blocus, Kristofer (N'oubliez pas les paroles) dévoile ses techniques pour bien étudier
©france 2

Kristofer n'est pas seulement le 7ème plus grand maestro de l'histoire de l'émission "N'oubliez pas les paroles". Le jeune homme, qui a révisé plus de 1.700 chansons, est également étudiant en première année de master de droit à l'ULiège. Etudier, ça le connait. "La Libre Etudiant" lui a donc demandé quelques conseils à adresser aux étudiants pendant le blocus.

S'il indique qu'étudier ses cours est un peu différent de l'étude de chansons dans le sens où il doit comprendre la matière, pas simplement la restituer par cœur, Kristofer déclare utiliser la même technique pour faire les deux. De quoi donner quelques idées aux étudiants avant le blocus.

1. Faire un plan

"Le premier truc à faire, selon moi, c'est un plan du cours", explique le jeune homme de 24 ans. "Pour les chansons aussi, je faisais un plan. Je m'en servais pour raconter une histoire qui se construisait dans ma tête." Avec un plan, on a en effet une bonne idée de la structure du cours et on retrouve plus vite les idées principales de chaque chapitre.

2. Faire des fiches

Kristofer conseille ensuite de réorganiser son cours sous forme de fiches récapitulatives. "On peut redynamiser la matière en faisant des tableaux ou en construisant des schémas qui vont résumer les points importants." Jouer avec la matière est quelque chose qui permet de mieux la comprendre et, du coup, de mieux la retenir.

3. Utiliser des couleurs ou des éléments graphiques

"Les couleurs, c'est quelque chose qui marche vraiment bien pour moi. Je fluote ce qui est important. Pour N'oubliez pas les paroles, j'achetais des palettes de fluos tous les deux mois", dit-il en riant. Comme on vous l'expliquait dans un précédent article, il ne faut donc pas fluoter l'entièreté de son cours, mais uniquement ce qui est important et ce qui doit ressortir au premier coup d'œil. "J'entourais aussi les pièges dont il fallait que je me souvienne", précise-t-il. "Dans mes cours, je fais souvent des flèches pour faire des liens entre les choses."

4. Trouver sa méthode

"Quand j'étudie, je varie un peu les méthodes. Je pense qu'il faut que chacun trouve celle qui lui correspond le plus. Personnellement, j'aime bien réécrire la matière, cela m'aide à la retenir", dit-il. "Je suis aussi quelqu'un qui bouge beaucoup donc j'aime bien étudier en marchant. Mais j'étudiais aussi les paroles des chansons dans les transports en commun par exemple ou posé dans un parc." "Je suis aussi quelqu'un qui retient bien en fonction du contexte. Par exemple, je me souviens exactement où j'étais et ce que je faisais quand j'ai appris pour la première fois une chanson. Avoir le contexte m'aide à me souvenir du contenu des paroles."

"Même si j'ai une bonne mémoire, je passe beaucoup de temps à étudier", conclut-il.