Koh-Lanta: l’épreuve mythique de la dégustation a fait son retour ce soir, en voici tous les secrets

Ce mardi soir, le défi mythique a fait son grand retour dans le jeu d’aventure de TF1.

PORTRAIT DENIS
©ŠA.ISSOCK/ALP/TF1

On espère que les téléspectateurs qui sortaient de table ont eu l'estomac bien accroché. Ce mardi soir, Koh-Lanta : Le Totem Maudit ressortait l'une des épreuves mythiques du jeu d'aventure, celle de la dégustation. Absente depuis deux ans, elle a fait son grand retour pour raviver les papilles des aventuriers. Au menu : cafards, yeux de poisson, scolopendre, scorpion, vers de coco et un petit nouveau, le tamilok, une espèce de gros vers baveux. Mmmh… Appétissant, n'est-ce pas ?

Interrogé par nos soins, Julien Magne, directeur des programmes d’Adventure Line Productions (ALP), lève le voile sur l’épreuve qui secoue même les estomacs les moins sensibles et qui a été remportée, ce mardi soir, par Bastien et Ambre, deux aventuriers dont les destins étaient liés.

Pourquoi avez-vous attendu deux ans avant de faire revenir cette épreuve mythique ?

"On ne l’a pas fait lors des dernières saisons tournées en Polynésie française parce qu’il y a moins de denrées et culturellement moins de choses à trouver en adéquation avec une épreuve pareille. Comme toutes les saisons, on s’ancre dans la culture locale. Aux Philippines, il y a le retour d’un tas de mets qui sont comestibles mais qui peuvent impressionner les aventuriers."

Comment préparez-vous cette épreuve ?

"C’est un long travail qui commence déjà lorsque nous sommes en repérage dans un pays. On se demande ce que ce pays peut nous proposer de comestible et qui peut convenir à une épreuve comme celle de la dégustation. Ça passe bien évidemment par le côté sanitaire. On s’assure que même si c’est peu ragoûtant, ça ne comporte aucune bactérie et que ce n’est pas nocif. Une fois qu’on a nos informations, on choisit ce qu’on va proposer aux aventuriers lors de la saison et en quelles quantités."

Vous-même, vous avez testé cette épreuve ?

"Je l’ai testée, mais depuis des années, je laisse mon tour aux nouveaux arrivants de l’équipe de production. C’est une sorte de petit baptême, on va dire. (rires)"

Y a-t-il des épreuves que l’on ne retrouvera plus jamais dans Koh-Lanta et pourquoi ?

"Il n’y a pas de règles définies. On décide des épreuves de la saison plusieurs mois avant le tournage avec Yann Le Gac, le concepteur, le producteur et moi. On a une bible bien fournie en termes d’épreuves depuis plusieurs années. Le thème de la saison, comme celui du Totem Maudit, nous donne une orientation. Ensuite, on procède au feeling. On essaye qu’il y ait un bon mélange entre jeux emblématiques et nouveautés. Chaque année, il y a six ou neuf nouvelles épreuves dans Koh-Lanta. Il y a aussi les madeleines de Proust comme l’orientation ou les poteaux."

Sur le même sujet