“Sandman” : la nouvelle série rêvée de Netflix

“Sandman” : la nouvelle série rêvée de Netflix
©Netflix

Les dix épisodes de la saison 1 de Sandman seront disponibles sur Netflix à partir de ce 5 août.

1. Le pitch

Enfermé pendant plus d'un siècle, Morpheus, le Roi des Rêves, s'échappe. Il a du pain sur la planche : son absence a bouleversé à la fois le monde des rêves et celui de l'éveil. Sandman suit alors ce personnage qui va naviguer entre les deux mondes afin de rétablir l'ordre. Le tout dans une ambiance qui allie mythologie et fantastique.

2. Une BD culte

Sandman est à l'origine une série de romans graphiques de fantasy anglo-américaine d'environ 2 000 pages créée et écrite par le Britannique Neil Gaiman de 1989 à 1996 et traduite en français dans les années 2000. La conception graphique des couvertures de chaque épisode était signée Dave McKean, un vieil ami de Gaiman. Le dessin a été confié à un artiste différent pour chaque épisode.

3. Son originalité

Bien que paru en comics, Sandman n'a rien à voir avec les BD de super-héros américaines traditionnelles. Son onirisme et son traitement moins manichéen le démarquent, même si le héros est doué de pouvoirs en tant que maître des rêves. Sandman est le seul comic book à avoir gagné le prix World Fantasy pour l'épisode "Songe d'une nuit d'été" et un des rares à figurer sur la liste de best sellers du New York Times.

4. Le casting

La série Sandman jouit d'un beau casting, à commencer par Tom Sturridge (aussi au générique de la série Irma Vep) qui incarne Morpheus à l'écran. À ses côtés, on retrouve Gwendoline Christie (Game of Thrones) dans le rôle de Lucifer Morningstar, Boyd Holbrook (Narcos, première saison, Logan) qui est le Corinthien ou encore Charles Dance (The Crown, Game of Thrones) qui campe Roderick Burgess. Jenna Coleman (Doctor Who) et Mason Alexander Park (Cowboy Bebop) font également partie de la distribution.

5. C’est pour qui ?

La meilleure analogie est la série American Gods (Prime Video). Logique : Neil Gaiman est l'auteur du roman éponyme qui a inspiré cette dernière. Sandman s'apparente aussi à Lucifer de par son appropriation et sa relecture d'une mythologie commune. Mais c'est un univers sombre et torturé. On pourrait aussi dire que c'est pour les fans de Harry Potter devenus adultes. La série est interdite aux moins de 18 ans aux États-Unis.

Le plus

Les adaptations de comics ou de romans cultes font souvent grincer des dents les fans. Il y a ici peu de chance que ça arrive avec Sandman car c'est Neil Gaiman en personne qui est aux commandes de la série pour Netflix. Il l'a promis : "C'est un Sandman qui est fait pour les gens qui aiment Sandman".