Fin d’été rohmérienne sur Sooner

Dès ce 17 août, la plateforme de streaming propose 14 films d’Éric Rohmer.

Fin d’été rohmérienne sur Sooner
©Les Films du Losange

Oh le beau cadeau aux cinéphiles ! En ce mois d'août, Sooner consacre un magnifique programme à Éric Rohmer, géant de la Nouvelle Vague aux côtés de Truffaut, Godard ou Chabrol.

À partir de ce mercredi 17 août, les abonnés de la plateforme de streaming belge pourront ainsi découvrir 14 des 25 films de Rohmer. À commencer par Le Signe du Lion, premier long métrage du cinéaste en 1959, mais sorti en 1962 seulement. Ou la folle aventure parisienne d'un musicien américain menant la grande vie à Paris, persuadé de bientôt toucher un héritage, où l'on croise Stéphane Audran.

Suite à l’échec commercial de ce premier long, Rohmer créera avec Barbet Schroeder et Pierre Cottrell sa propre société de production en 1962, Les Films du Losange, qui produiront tous ses films jusqu’en 1998 et lui donneront une totale liberté de création. Ce qui permettra à Rohmer de construire une œuvre totalement singulière, fortement influencée par la littérature, le théâtre et la philosophie.

Les Six Contes moraux

Ce programme permet surtout de plonger dans le grand cycle rohmérien des Six Contes moraux et de redécouvrir un chef-d'œuvre comme Ma nuit chez Maud (1969). Cette envoûtante conversation aux dialogues ciselés entre Jean-Louis Trintignant, Françoise Fabian et Marie-Christine Barrault décrochera le Prix Max Ophuls et permettra à Rohmer de se faire un nom à l'international. L'année suivante, il signera le sublime Genou de Claire, avec Jean-Claude Brialy et un tout jeune Fabrice Luchini. Avec, cette fois, le prix Louis-Delluc à la clé.

Les quatre autres contes - La Boulangère de Monceau (1962), La Carrière de Suzanne (1963), La Collectionneuse (1966) et L'Amour l'après-midi (1972) - sont également au programme. Tout comme les quatre Contes des quatre saisons (Printemps, Été, Automne et Hiver), réalisés de 1990 à 1998 et qui traitent, d'un point de vue philosophique, les relations amoureuses et amicales.

Des six films du cycle Comédies et Proverbes, Sooner n'en propose que deux : l'élégant Pauline à la plage, un élégant hommage à Chrétien de Troyes qui révéla Arielle Dombasle et Pascal Greggory en 1983, et Le Rayon vert (1986). Illustration du poème La Chanson de la plus haute tour de Rimbaud ("Que le temps vienne où les cœurs s'éprennent"), ce film totalement improvisé avec ses acteurs (dont Marie Rivière, dès lors créditée comme scénariste) décrochera le Lion d'or à Venise.

Le dernier film proposé par Sooner est L'Arbre, le maire et la médiathèque, avec Pascal Greggory, Arielle Dombasle et Fabrice Luchini, où, pour la première fois en 1993, le cinéaste français abordait le thème de la politique.

Douze ans après sa mort, à l'âge de 89 ans en 2010, Eric Rohmer et son style minimaliste continuent d'influencer les cinéastes du monde entier. Parmi ses héritiers revendiqués, on retrouve le Coréen Hong Sang-soo, le Japonais Ryusuke Hamaguchi, le New-Yorkais Noah Baumbach ou encore la Française Mia Hansen-Løve, dont le nouveau film Un beau matin avec Léa Seydoux (en salles le 19/10), est plus rohmérien que jamais...