"Des chiffres et des lettres": deux figures historiques quittent l'émission

Deux figures historiques de l'émission "Des chiffres et des lettres", Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat, vont quitter ce jeu à la longévité exceptionnelle qui ne sera désormais plus diffusé que le week-end, a indiqué France Télévisions à l'AFP, confirmant une information du journal Le Parisien/Aujourd'hui en France.

"Des chiffres et des lettres": deux figures historiques quittent l'émission
©France Televisions

"Nous ne nous sommes pas mis d'accord et nous le regrettons (...) Nous remercions Arielle et Bertrand pour la très belle page du jeu qu'ils ont écrite pendant tant d'années", a déclaré au journal Alexandra Redde-Amiel, directrice de l'unité des jeux, variétés et divertissements de France Télévisions.

Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat participaient à l'animation du jeu depuis respectivement 1975 et 1986.

Ils ont "acté leur départ au cours de l'été après un désaccord contractuel autour du passage de cinq à deux émissions par semaine", écrit Le Parisien/Aujourd'hui en France.

En revanche, l'animateur principal du jeu diffusé sur France 3, Laurent Romejko, continuera à occuper ce rôle qu'il tient depuis 1992.

"Des chiffres et des lettres", qui consiste à former le plus long mot possible ou à trouver un nombre à partir de lettres et de chiffres tirés au hasard, existe sous sa forme actuelle depuis 1972. Il avait été lancé en 1965 avec seulement la partie lettres, sous le nom "Le mot le plus long".

Bertrand Renard, lui-même ancien candidat, arbitrait la section des chiffres et Arielle Boulin-Prat celle des lettres.

Selon le journal, ils apparaîtront pour la dernière fois à l'antenne le week-end du 10-11 septembre, "lors de la diffusion des derniers numéros enregistrés". On ne connaît pas encore le nom de leurs remplaçants.

Auparavant quotidienne, "Des chiffres et des lettres" ne sera désormais plus diffusée que le week-end en fin d'après-midi, avec une nouvelle formule.

"Nous voulons proposer +Des chiffres et des lettres+ à un public familial réunissant toutes les générations", a assuré Alexandra Redde-Amiel.