"Une situation d'une rare violence": les piliers du jeu "Des chiffres et des lettres" évoquent un départ "contraint et forcé"

Les présentateurs du mythique jeu télévisé dénoncent un départ "contraint".

AFP
"Une situation d'une rare violence": les piliers du jeu "Des chiffres et des lettres" évoquent un départ "contraint et forcé"
©Vincent PANCOL

Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat, les deux piliers du jeu télévisé "Des chiffres et des lettres", ont évoqué lundi soir un départ "contraint et forcé", récusant la version avancée par France Télévisions d'un changement de formule qu'ils auraient refusé.

Dans un communiqué envoyé à l'AFP et au Parisien, les deux figures historiques du PAF donnent leur version de leur départ, et évoquent "une situation d'une rare violence".

"Ce qui est désigné pudiquement comme un +désaccord contractuel+ a surgi car FTV a exigé une baisse de notre salaire de l'ordre de 60% et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l'outrecuidance de réclamer", affirment-ils dans le communiqué.

"Car oui, vous avez bien lu, nous sommes en CDD depuis 36 ans pour Arielle, et 47 ans pour Bertrand...", soulignent-ils. "Nous n'existons pas alors que nous sommes tous les jours à l'antenne. Cette régularisation nous a été sèchement refusée".

Vendredi, Alexandra Redde-Amiel, directrice de l'unité des jeux, variétés et divertissements de FTV, avait annoncé ce départ au Parisien. "Nous ne nous sommes pas mis d'accord et nous le regrettons", disait-elle.

Ancien candidat du jeu, Bertrand Renard arbitrait la section des chiffres et Arielle Boulin-Prat celle des lettres. Selon Le Parisien, ils feront leurs adieux le 11 septembre via la "diffusion des derniers numéros mis en boîte avant l'été".

Auparavant quotidienne, "Des chiffres et des lettres" ne sera plus diffusée que le weekend en fin d'après-midi sur France 3, avec une nouvelle formule.