Guerre en Ukraine: France 2 s'excuse après avoir confondu un missile avec une cheminée lors d'un reportage (VIDÉO)

La chaîne publique française a fait son mea culpa après une "fâcheuse erreur" concernant des images de la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine.

Guerre en Ukraine: France 2 s'excuse après avoir confondu un missile avec une cheminée lors d'un reportage (VIDÉO)
©France 2

Depuis plusieurs semaines, la centrale nucléaire de Zaporijjia est au centre des inquiétudes en Ukraine. Régulièrement ciblée par des bombardements - dont s'accusent mutuellement les responsables russes et ukrainiens -, la centrale pourrait être le théâtre d'une catastrophe si les réacteurs nucléaires se retrouvent endommagés.

Dans ce cadre de tension, de nombreux médias diffusent des reportages sur le sujet. Ce fut notamment le cas du JT de 20h de France 2, qui, le 10 août dernier, a présenté des vidéos des dégâts déjà causés à Zaporijjia. Dans la séquence, la voix commente à un moment des images du toit de la centrale nucléaire, qui montrent ce qui ressemble à des traces d'impacts de tirs et une cheminée très abîmée. Mais la journaliste décrit cette dernière comme "un missile planté dans le toit, qui n'a pas explosé" et est "tombé à seulement quelques mètres d'un réacteur nucléaire".

"Une fâcheuse erreur"

Sur les réseaux sociaux, les internautes attentifs se sont empressés de réagir, dénonçant une "dramatisation" de la situation par France 2, mais aussi "des mensonges" et "une incroyable bêtise".

Douze jours plus tard, la chaîne publique a finalement fait son mea culpa dans un message officiel publié sur les réseaux sociaux, après avoir répondu personnellement à plusieurs téléspectateurs. Les équipes de France 2 expliquent qu'elles ont reçu les images utilisées dans le reportage via l'agence de presse AP, mais qu'il y a eu une confusion dans l'interprétation des légendes des vidéos.

"Ces images montrent les dégâts engendrés par une frappes. Elles étaient accompagnées d'un texte descriptif. Par erreur, l’une d’entre elles a été mal interprétée. Elle montre une cheminée endommagée, et non un missile, comme dit dans le commentaire", a expliqué France 2, s'excusant auprès des téléspectateurs "pour cette fâcheuse erreur".