"Disons-le franchement, c'était raté": les présentateurs de "Télématin" s'excusent après un skecth sur l'attentat de Nice

Après les excuses de France Télévisions hier soir suite au malaise provoqué par la chronique d'Alexandra Pizzagali, au tour des deux animateurs de France 2, Julia Vignali et Thomas Sotto, de présenter leurs excuses aux téléspectateurs de Télématin ce mardi.

P.-Y.P.
"Disons-le franchement, c'était raté": les présentateurs de "Télématin" s'excusent après un skecth sur l'attentat de Nice
©TWITTER/capture

Pour rappel, l’humoriste avait choisi d’aborder l’attentat de Nice - dont le procès s’est ouvert en France hier - et la mort du terroriste Mohamed Lahouaiej-Bouhlel pour sa première chronique dans l’émission. Malheureusement pour elle, ce sketch s'est résumé à une kyrielle de couacs et maladresses. Et d'une coupure publicitaire en plein milieu. L'humoriste s'en était justifiée sur Instagram.

Ce mardi matin, au moment de prendre l’antenne pour “Télématin”, Julia Vignali et Thomas Sotto ont donc présenté publiquement leurs excuses aux téléspectateurs suite à la chronique d’Alexandra Pizzagalli. “Vous avez été nombreux à être heurtés, à juste titre, par une chronique humoristique dans l’émission hier qui, disons-le franchement, était ratée", a commencé Thomas Sotto. "Cela peut arriver, mais dans le cas présent, cela n’a fait que rajouter de la douleur à tous ceux qui ont été victimes de ce drame, et de cela, nous sommes profondément désolés."

Sa collègue a alors ajouté ceci: “À titre personnel, les attentats ont une résonance très particulière pour moi. Je suis hélas bien placée pour savoir qu’il faut beaucoup de recul pour rire d’un tel drame et parfois, on se rend compte qu’on n’y arrivera jamais.”

Le groupe France Télévisions avait également adressé hier soir un mot aux victimes de l’attentat de Nice après cette chronique polémique: “Nous regrettons qu’une chronique à vocation humoristique ait heurté à juste titre de nombreux téléspectateurs. Nous présentons nos excuses et exprimons notre solidarité avec les victimes de l’attentat de Nice et leurs proches.”