"Hartley", c’était mieux avant

La série australienne a marqué une génération. Elle fut l’une des premières à parler de diversité. Le "reboot" débarque, ce mardi, sur Netflix.

"Hartley", c’était mieux avant
C'était un rituel "madeleine" que de nombreux millennials ont, sans doute, encore en tête. Poser son cartable, s'emparer d'un paquet de biscuits, tremper ses lèvres dans un verre de lait frais et s'assoir sur le canapé pour un épisode d'Hartley, cœurs à vif et les riffs de son générique mythique....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité