La série "HPI" s'exporte aux Etats-Unis

Portée par Audrey Fleurot, elle bat tous les records sur TF1.

La série "HPI" s'exporte aux Etats-Unis
©DH

En 2021, HPI débarquait sur le petit écran et créait un véritable raz-de-marée avec une moyenne de saison rassemblant 11 millions de téléspectateurs sur TF1, replay inclus. Un chiffre record pour une série depuis 2005. En juin dernier, la deuxième saison de la série franco-belge portée par Audrey Fleurot réunissait une moyenne qui frôle les 10 millions de téléspectateurs. Un carton plein.

En tournage cet été dans le Nord, la troisième saison devrait, elle, arriver en avril ou mai prochains sur le petit écran.

Les aventures de Morgane Alvaro, cette aide ménagère HPI (Haut Potentiel Intellectuel) qui devient consultante pour la police, séduisent également en dehors des frontières françaises. Newen, la société qui produit HPI, a annoncé que la série phénomène allait prochainement être adaptée aux États-Unis. La version américaine aura toutefois son propre casting. “On est hyper content, hyper fier aussi. Cocorico !”, se réjouit la créatrice de la série, Alice Chegaray Breugnot, sur Europe 1. “Quand on a adapté tellement de formats américains, c’est quand même chouette que nos formats s’exportent aussi. […] Quand on a créé la série, quand j’ai imaginé un personnage de manga de référence, c’était réellement kitsch. Donc c’est assez rigolo finalement de voir que maintenant les Américains réadaptent ce personnage. Je me demande vraiment ce qu’ils vont en faire et quelle Morgane ils vont trouver pour l’incarner. Bonne chance à eux !”.

Ce n’est cependant pas la première fois que HPI est adaptée à l’étranger. Des remakes ont vu le jour en République tchèque et en Slovénie. La série originale portée par Audrey Fleurot a, quant à elle, été diffusée et doublée dans plus de 105 territoires à travers le monde, informe TF1. Des succès d’audience sont d’ailleurs à noter en Italie, en Espagne ou encore en Amérique latine.

Voilà donc une série qui laisse le monde entier unanime.