"Lorsqu'une puissance nucléaire est humiliée, c'est toujours dangereux"

Chaque jour, entre 17h et 18h sur LN24, Maxime Binet anime le débat sur LN24, dans l'émission "Il faut qu'on parle". Au programme de l'émission : des sujets de société, qui font débat.

Ce lundi, Maxime Binet a décidé d'aborder avec ses invités la réponse brutale de la Russie suite à la destruction du Pont de Crimée, le futur procès des attentats de Bruxelles, ainsi que les discussions actuelles sur le budget fédéral.

Les missiles de Poutine

Federico Santopinto, le directeur de recherche à l'IRIS, spécialisé dans l'intégration européenne en matière de défense et de politique étrangère, est venu en plateau pour partager son analyse des derniers événements en Ukraine. Comment expliquer les missiles envoyés par Poutine ce lundi matin ? Quelle est la stratégie du président russe ? Comment appréhender la menace nucléaire brandie à plusieurs reprises par la Russie ? Le spécialiste amène des éléments d'analyse.

Le box belge

Reporté à cause d'un problème avec les boxes des accusés, le procès des attentats du 22 mars pourra reprendre le 14 novembre. La présidente de la cour d’assises estimait que le dispositif mis en place violait l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme sur le droit à un procès équitable. Ce retard a exposé la justice belge à la critique. La honte, vraiment ? Luc Hennart, président honoraire du tribunal de première instance de Bruxelles ; Guillaume Lys, avocat de l'association des victimes V-Europe et les autres invités de Maxime Binet débattent en plateau.

L'énergie au cœur des débats

Francesco Contino, professeur à l'École polytechnique (Université de Louvain), était lui invité pour aborder le prix du gaz et lacrise énergétique. Une crise à laquelle il est de plus en plus compliqué de faire face pour beaucoup.