Paul El Kharrat, ex-star des 12 Coups de midi, revient sur ses propos sur Jean-Luc Reichmann : "Je ne supporte pas ce qui a été dit"

L'ancien candidat a assuré ne vouloir aucun mal à Jean-Luc Reichmann.

Paul El Kharrat, ex-star des 12 Coups de midi, revient sur ses propos sur Jean-Luc Reichmann : "Je ne supporte pas ce qui a été dit"

Dans un entretien de Télé Star sorti la semaine dernière, Paul El Kharrat s’était exprimé sur sa relation avec l’animateur des 12 Coups de midi :

"Pourquoi serais-je ami avec Jean-Luc Reichmann ? Cela fait près d’un an qu’on ne s’adresse plus la parole pour toutes sortes de raisons que je ne dévoilerai pas ", a balancé l’ex-champion. "Je n’ai pas de contacts ni directs ni privilégiés avec cet homme." Et la réconciliation n’est pas pour demain… "Je n’ai pas envie de faire un pas de plus vers un individu qui m’a agacé pour des raisons que je préfère taire", a-t-il conclu, précisant qu’il ne participerait plus aux éditions spéciales du jeu de TF1. Paul préfère, de loin, participer aux Grosses Têtes. "Tout cela m’a permis d’avoir avec Laurent Ruquier des rapprochements que je n’ai jamais eus avec Jean-Luc Reichmann, avec qui nous n’avons jamais quitté le rapport animateur-élève."

Pourtant, dans une nouvelle interview pour TV Magazine, Paul El Kharrat a tenu à revenir sur ses propos : "Je ne veux aucun mal à Jean-Luc, je l’apprécie toujours et je ne supporte pas ce qui a été dit dans la presse sachant que j’ai été le plus adroit possible face à un journaliste qui l’était beaucoup moins, ou qui n’avait pas forcément à cœur de rétablir un semblant de vérité", vilipende-t-il. "Le journaliste a attaché des mots ensemble tel un puzzle pour faire croire que j’ai agressé l’émission Les 12 coups de midi et Jean-Luc. Ce n’est pas le cas… Je clos ce débat en disant une bonne fois pour toutes que je n’agresse pas les gens sans aucune raison. Quand bien même j’aurais des griefs contre quelqu’un, je ne dirais pas les raisons sur un plateau télé. Je ne suis pas ingrat, je ne remets pas en cause le travail que j’ai fait dans le jeu de TF1, et que c’est grâce à ça que j’ai été connu", clame le chroniqueur des Grosses Têtes.