Médias/Télé

Notre chance, c’est que la chaîne publique DR n’a pas pour objet de faire de l’argent ou de très fortes audiences. La seule exigence est que les séries aient l’ambition de scruter la société dans laquelle nous vivons, notre ADN, ou le système européen. Venir avec une histoire de crime ne suffit pas, il faut creuser plus loin. DR est un organe où siègent des représentants politiques, elle est subsidiée par nos taxes. On doit donc viser certains objectifs en termes de narration et la question politique les intéresse."