Adrien Jovenau s'est absenté des antennes de la RTBF suite à des soucis de santé.

Les fidèles du Beau vélo de Ravel auront remarqué que le présentateur de l’émission de la RTBF était absent de l’antenne ces dernières semaines. Et pour cause, ce dernier, âgé de 59 ans, a connu quelques petits soucis de santé. Sur son compte Facebook, Adrien Joveneau est revenu sur son hospitalisation.

" Faut que je vous raconte mes vacances…

Finalement, je ne suis pas allé avec ma tribu dans notre petit coin de paradis en Grèce, j’ai opté pour un séjour dans un Club Med…icalisé, la clinique Sainte-Élisabeth à Namur. Ses infirmières sont charmantes, efficaces, de vrais anges gardiens. Ses toubibs sont quant à eux de véritables docteurs miracles qui vous enlèvent la plus fine crasse en quelques coups de bistouri. Franchement, j’ai plutôt aimé cette résidence très hospitalière et je bénis le système des soins de santé en Belgique, notre petit pays trop souvent décrié.

Après une double opération, j’ai quand même préféré prendre mes jambes à mon cou et me faire la malle de ce lit d’hôpital : j’avais peur de devenir addict et de ne plus pouvoir m’en passer !

Je suis maintenant de retour à la maison, un grand pas vers le chemin de la guérison. Je comprends enfin le sens de l’expression 'prendre son mal en patience'. De la patience, il m’en faudra – c’est une vertu que je connais peu ! – pour venir à bout de mes quelques semaines de convalescence dans mon village namurois. Cela dit, j’ai du bol : je suis super bien entouré, j’ai une famille en or, des amis formidables, des collègues attentionnés, une véritable garde rapprochée de bienveillance ! Et puis, je fais enfin ce que je n’ai jamais le temps de faire : me reposer, me faire dorloter, lire (un bouquin par jour !), découvrir les richesses d’Auvio et des podcasts radio.

Bien sûr, j’aimerais aussi cuisiner, courir, nager, pédaler, arpenter la terre et refaire la java mais ça, ce sera pour cet automne ! D’ici là, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez car la vie est belle, fragile, précieuse…"