Le CSA avait immédiatement reçu plusieurs plaintes d'auditeurs concernant la diffusion d’extraits sonores qui provenaient d'une vidéo diffusée à huis clos lors du procès des accusés de l'assassinat de Valentin Vermeersch dans le RTL Info 18heures sur Bel RTL le 9 mai 2019. Une diffusion qui avait notamment scandalisé les avocats présents lors de ce procès.

Selon le Secrétariat d’instruction du CSA, ce passage "était susceptible de porter atteinte à l’article 9 du décret sur les services de médias audiovisuels, notamment à l’égard de l’interdiction de porter atteinte à la dignité humaine."

Après des mois d'instruction, le CSA a finalement rendu son verdict:  "Après avoir entendu les arguments de la SA INADI (NDLR: l'éditeur de Bel RTL), le Collège d’Autorisation et de Contrôle du CSA a estimé que, malgré le travail journalistique sérieux encadrant ces extraits et une volonté de l’éditeur de faire œuvre pédagogique avant tout, la diffusion des extraits du supplice de la victime, le montrant dans une position de faiblesse extrême et de réification peu avant son assassinat a porté atteinte à la dignité de Valentin Vermeersch et, partant, à la dignité de toute personne humaine."