L'émission française Quotidien, avec Yann Barthès, a questionné Ségolène Royal sur un aller-retour express en avion privé qui date de juillet 2018 pour inaugurer un bateau de croisière de luxe.

L'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 est désormais ambassadrice des pôles et participe à des rassemblements intergouvernementaux qui permettent des débats sur des positions diplomatiques et politiques. Ségolène Royal représente également la France au Conseil de l'Arctique.

D'après Mikaa Mered, professeur de géopolitique spécialiste des zones polaires, Ségolène Royal ne participe pas vraiment à ces réunions. En effet, les journalistes de l’émission Quotidien se sont procurés les PV des réunions et, surprise, aucun ne fait mention de sa présence. Elle s’est alors défendue et a dénoncé des “affirmations mensongères”. “Je ne me balade pas pour le plaisir, comme d’autres peut-être le font. Je fais attention aux déplacements, qu’ils soient vraiment utiles. Et je fais attention au bilan carbone”, répond-elle, de manière assez virulente.

Valentine Oberti, la journaliste de l’émission présentée par Yann Barthès, a interrogé l'ambassadrice des pôles et lui a présenté des documents qui prouvent qu’elle a effectué un aller-retour express à Reykjavik, la capitale de l'Islande, en juillet dernier pour inaugurer le Lapérouse, un bateau de croisière de luxe.

Prise au piège, Ségolène Royal a préféré ne pas répondre à la question, et plutôt signalé que le voyage n’avait pas été financé par de l’argent public.