Dimanche soir, les récompenses de la télévision américaine offraient une opportunité de réinventer un format perçu depuis quelques années comme ringard. Presque seul en scène, Kimmel a salué “notre vieille amie la télévision”, qui a accompagné les ménages durant les semaines de confinement. Pas sûr pour autant que la représentation de dimanche soir a revivifié le genre. Les gags ou séquences préenregistrés ont supprimé le peu de spontanéité qui subsistait dans ce type de show.

La routine parfois lassante de ce type de cérémonie a été renforcée cette année par un effet malheureux (et qui aurait pu être anticipé). L’équipe de la série Schitt's Creek a fait le choix de se rassembler dans un lieu unique – manifestement une salle de fête louée pour l’occasion. La rafle des prix de la série a eu pour conséquence des aller-retours en duplex incessants vers le même lieu – notamment en début de soirée.

Les organisateurs ont pris toutes les précautions recommandées. “Ceci n’est pas un meeting MAGA” (acronyme de “Make America Great Again”, le slogan préféré de Donald Trump) a aussi chambré Kimmel, allusion aux rassemblements de campagne du Président américain, sans distanciation ni masque.

De fait. La cérémonie était essentiellement virtuelle, sans tapis rouge, sans public, avec les nominés filmés depuis une centaine de lieux différents. Chacun a reçu un kit pour installer son propre studio domestique (caméra, éclairages, micros, mode d’emploi). Kimmel et ses coprésentateurs dont Jennifer Aniston, Tracee Ellis Ross ou Jason Bateman se produisaient depuis le Staple Center, un stade de Los Angeles, doté de la technologie pour assurer un multiplexe avec autant de faisceaux haute définition simultanés.

A distance, les nominés étaient dans leur bulle familiale, d’autres seuls. Le costume de soirée n’était pas toujours de mise. On a vu Hugh Jackman en bras de chemise dans son bureau, Alex Borstein (The Marvelous Mrs. Maisel) est apparu sur une chaise longue sur sa terrasse, Ramy Youssef (Ramy) avec sa femme sur le canapé du salon, en chemise à carreaux, avec casquette de base-ball. La tenue casual autorise d’autres libertés : Regina King (Meilleure actrice pour Watchmen) arborait un t-shirt à l’effigie de Breonna Taylor, une infirmière afro-américaine, tuée par des policiers en mars.

Comme pour les événements sportifs ou les sitcoms, l’ambiance était assurée par des applaudissements ou rires préenregistrés, les réactions des stars depuis chez elles, voire, encore plus surréaliste, en début de retransmission, des images d’archives du public de cérémonies antérieures (on a pu voir George David Washington, Oprah Winfrey, Michael Douglas ou Kimmel lui-même rire de ses blagues). Les statuettes étaient remises aux vainqueurs par des assistants vêtus de tenues de protection médicale (mesure sans doute dictée par la prudence mais à l’effet mi-sinistre mi-caricatural).

“La grande question est de savoir pourquoi vous organisez une remise de prix en plein milieu d’une pandémie" a demandé Kimmel. "Ce fut une année misérable, une année de division, d’injustice, de maladie, d’école buissonnière et de mort", a-t-il ajouté. La réponse donnée par le show ne fut malheureusement pas toujours à la hauteur alors que les Etats-Unis déplorent quelque 200 000 morts.