Sean Spicer ne sera resté porte-parole de Donald Trump que six mois mais ses multiples mensonges auront marqué les esprits. Tout comme sa récente apparition sur le parquet de Dancing with the stars.


Lorsque l'ancien porte-parole de la Maison-Blanche a débarqué dans la version américaine de Danse avec les stars, certains n'en ont tout simplement pas cru leurs yeux. Il faut dire que ce n'est pas tous les jours qu'un ancien proche du président se trémousse en chemise fluo en dansant une salsa sur “Spice Up Your Life”, une chanson des Spice Girls.

"Croyez-moi, je n'arriverai pas à oublier la tenue que je porterai ce soir. Et vous n'y arriverez pas non plus", annonçait le communicant qui avait vu juste.


S'il a donné tout ce qu'il a pu, le candidat n'a récolté que la note 12/30, soit la deuxième plus mauvaise prestation de ce prime time.

Sa danse a en tout cas donné à ses détracteurs l'occasion de s'en donner à coeur joie. Il faut dire que l'homme est particulièrement détesté par une frange de la population américaine.

Avant les paillettes... les frasques

Certains n'ont pas oublié les mensonges et autres propos virulents prononcés par Sean Spicer lorsqu'il était au service de Donald Trump.

Lors de sa première conférence en tant que porte-parole, Sean Spicer avait copieusement critiqué les journalistes qu'il accusait de minimiser le nombre de personnes présentes lors de l'investiture de Donald Trump.

A peine un mois plus tard, il avait interdit plusieurs médias - qu'il jugeait trop critiques envers le président - d'assister aux points presse organisés par la Maison-Blanche.

Lorsqu'il avait dû s'exprimer sur les frappes contre le régime syrien après l'utilisation de gaz toxiques ayant entraîné la mort de civils, Sean Spicer n'avait pas hésité à affirmer que "pendant la Seconde guerre mondiale, une personne aussi abjecte qu'Hitler n'est pas tombée aussi bas en utilisant des armes chimiques" semblant oublier les nombreuses morts causées par le Zyklon B dans les chambres à gaz...

Et ce n'est là qu'un bref aperçu de ses performances.

"Je regrette avoir fait des choses qui ont m'ont embarrassé et ont gêné ma famille et mes amis", avait-il fini par avouer au cours d'une interview en janvier 2018, soit 6 mois après avoir quitté son poste.

Malgré ses excuses, certains se sont offusqués de le voir se défouler dans une émission de danse. Là encore, Sean Spicer a dû prendre la parole pour se justifier. "Je vois cela comme une trêve amusante dans le climat politique épuisant qui règne aux Etats-Unis", a-t-il déclaré via un communiqué de presse

Si certains se sont effectivement divertis durant sa prestation, d'autres n'ont pas hésité à appeler au boycott pur et simple de l'émission.