Médias/Télé Des dizaines de Belges ont passé le casting de N’oubliez pas les paroles, ce mercredi à Bruxelles.

Les Belges auront définitivement marqué les jeux télévisés français. La preuve encore, ces derniers jours, avec Renaud. L’instituteur carolo de 34 ans est devenu, avec 55 participations, le recordman des victoires de N’oubliez pas les paroles (La Deux) . Il s’est également hissé à la deuxième place du classement des plus gros gains obtenus dans l’émission avec une cagnotte de 391 000 euros. Bref, le petit écran se rappellera encore pendant longtemps de notre compatriote dont la défaite, lundi dernier, s’est jouée sur un mot…

Son parcours a, en tout cas, motivé certains autres Belges à tenter leur chance au jeu télévisé de Nagui. Ce mercredi, dans un grand hôtel bruxellois, ils étaient environ 80 à passer le casting belge de N’oubliez pas les paroles. Ce dernier se déroule en trois étapes éliminatoires : le test écrit, le test chanté et l’interview filmée.

Les candidats sont invités à s’installer dans une grande salle de conférence. Ici, un questionnaire comprenant des chansons à trous leur est distribué. "La première est la plus stressante des trois parce qu’on doit se rappeler des paroles sans avoir l’air des chansons", nous confie Philippe, un contrôleur de train de 44 ans. Une fois le test terminé, ce dernier est corrigé en public. Ceux qui ont réussi restent, ceux qui ont raté sont priés de sortir de la salle.

(...)