"Pour que l'info nous permette de choisir nos vies, libres". 
 
C'est sur cette phrase que s'achève la nouvelle campagne vidéo de La Libre Belgique. Centrée sur l'importance d'une information de qualité, la capsule, diffusée dès ce lundi au cinéma, en télévision et sur internet, vise à faire passer ce qui, à nos yeux, est un message essentiel. En ces temps troublés, il est primordial de s'informer de la meilleure façon. Avec l'émergence des réseaux sociaux, le travail journalistique est plus que jamais important. "Nous avons voulu rétablir le lien de confiance entre le lecteur et le journaliste", détaille David Fitt, réalisateur du clip. "Le journaliste veut exercer son travail au mieux et sert l'intérêt de tous."

Pour faire passer ce message, La Libre a lancé un appel d'offres auquel plusieurs agences de production ont répondu. C'est finalement Abyssal qui a été retenu. "Ce fut un véritable coup de coeur", s'enthousiasme Caroline Van Boeckel, chargée de promotion chez IPM (éditeur de La Libre, La DH, Paris-Match...). "Ce n'est pas une agence publicitaire, ils réalisent normalement des films. Mais notre projet les a profondément intéressés". Même son de cloche du côté du réalisateur David Fitt : "La liberté de la presse et l'importance d'une information qualitative sont des valeurs que je partage et le fait de pouvoir les promouvoir, c'était galvanisant. Ce n'est pas comme vendre un produit qui ne nous intéresse guère. Dans ce cas-ci, c'est faire passer une idée qui me tient réellement à coeur".

Le choix de David Fitt pour réaliser cette vidéo s'est très vite imposé pour les producteurs de la publicité. "Il a cette capacité de faire passer beaucoup d'émotions en un temps très court", explique Paul Méranger, l'un des producteurs. La tâche n'était toutefois pas aisée. "Rappeler que la liberté de la presse est la base de nos libertés individuelles n'est pas forcément un message évident à véhiculer", estime-t-il.