"J'aurais pu mieux faire sur les épreuves mais je suis tout de même satisfait du chemin parcouru." Eliminé de Koh-Lanta, ce vendredi soir, Fabrice dit avoir tout donné pour la région du Nord dont il est originaire. "Ca m'a doublement motivé lors de l'aventure. D'ailleurs, j'étais également content d'avoir mes amis belges derrière moi aussi. Mon épouse est à moitié belge et nous habitons à 5 kilomètres de la Belgique. En quelque sorte, je jouais pour eux aussi", déclare le garagiste de 54 ans. 

Si les épreuves étaient très difficiles, "surtout au début car très physiques", dit-il, c'est le manque de ses proches qui a été le plus dur à vivre pour Fabrice. "Quand j'évoquais le nom d'un membre de ma famille, je ne pouvais pas faire autrement que de tomber en larmes." Il continue: "Les retrouvailles étaient forcément émouvantes après 50 jours d'absence. Elles s'accompagnent d'autres difficultés, notamment celle de se remettre dans le bain. Je devais reprendre mes habitudes mais je n'avais plus repères. Physiquement, on a changé, on a maigri. Les gens nous regardent bizarrement. Il y a forcément un après-Koh-Lanta." 

"Tel un scout", Fabrice se dit "prêt" à participer à nouveau à Koh-Lanta si la production le lui proposait. "Cette expérience m'a ouvert l'esprit et m'a fait comprendre que tout était faisable, même à mon âge. J'ai repris un coup de punch pour 15 ou 20 ans même si ce n'était pas une mince affaire!"