Catherine Dufrane, alias Dr Cath, est de retour sur RTL-TVI dans "Véto de choc". A voir ce dimanche à 18h25.

Dès ce dimanche, Dr Cath est de retour sur RTL-TVI dans une nouvelle saison de Véto de choc où elle endossera le rôle de présentatrice. Pour l’occasion, la vétérinaire la plus célèbre du petit écran belge nous a accordé une interview depuis son cabinet vétérinaire où elle a été contrainte de s’adapter à la situation actuelle. "Suite à la crise du coronavirus, j’ai dû changer ma façon de travailler. Maintenant, je ne reçois que sur rendez-vous et un client à la fois. Je suis bien le protocole, tout est désinfecté comme il se doit", explique celle qui ajoute que si le coronavirus n’atteint pas les animaux, il a toutefois une conséquence indirecte sur eux. "Malheureusement, beaucoup de gens abandonnent leurs animaux de peur de transmettre la maladie ou de la recevoir. Je leur explique que ce n’est pas possible. Il faut les rassurer un maximum."

Pour nos amis à quatre pattes, le confinement risque de laisser quelques séquelles. "Il est difficile de dire aux gens de ne pas rester à l’intérieur avec leur chien. Le problème, c’est que ceux qui vivent en appartement et qui ne sortent pas leur chien vont, par la suite, devoir le rééduquer, notamment pour qu’il réapprenne à devenir propre à l’extérieur", explique Dr Cath. "Les gens auront peut-être également des soucis à retrouver de l’alimentation pour leurs animaux car les rayons sont rapidement dévalisés."

On vous retrouve dans "Véto de choc" ce dimanche. Que va-t-on découvrir cette saison ?

"Beaucoup de choses qui permettront aux gens de ne plus penser au coronavirus le temps d’une émission. On verra le quotidien de plusieurs vétérinaires qui se surpassent pour sauver la vie des animaux. Il y aura des cas extraordinaires comme, l’opération d’un tapir ou encore le soin de la fracture d’un faucon."

Est-ce que certaines personnes viennent à votre cabinet juste pour voir Dr Cath ?

"Surtout lorsque je présentais Dr Cath . Un homme était, par exemple, venu en costume cravate. D’autres me demandaient souvent de faire des selfies pour prouver qu’ils étaient vraiment avec Dr Cath. Une fois qu’on fait de la télévision, on doit accepter tout ça. Moi, ça me fait plaisir."

En dehors des écrans de télé, on vous appelle également Dr Cath ?

"Oui et c’est très comique ! Parfois, lorsque certains me passent un coup de fil et que je dis qu’ils sont au cabinet de Catherine Dufrane, ils me raccrochent au nez ! (rires)"

Quel regard vos confrères portent-ils sur votre participation aux émissions de télévision ? Il y a quelques années, vous aviez été suspendue par l’ordre des médecins vétérinaires…

"De la jalousie, il y en aura toujours, même si je ne suis pas une grande gueule et que je n’ai pas un gros cou. Mais aujourd’hui, c’est différent. Leur regard a changé de façon plus positive lorsque j’ai participé à Mission Adoption . J’étais contente et surtout fière de pouvoir montrer le travail des refuges."

Cette émission redore un peu le blason de la profession de vétérinaire selon vous ?

"Je ne pense pas que la profession en avait vraiment besoin. Mais, c’est vrai qu’elle est davantage mise en valeur grâce à RTL-TVI. On travaille peut-être dans l’ombre mais, pour nous, le plus important, c’est que les clients soient contents."