En 2018, Pauley Perrette claquait la porte de la série NCIS, où elle incarnait Abby Sciuto, à cause des "multiples agressions" dont elle était la cible sur le tournage. Ce n’est qu’un peu plus tard que l’actrice a avoué que son "agresseur" n’était autre que Mark Harmon, star de la série américaine qui joue le rôle de l’agent Gibbs. "Non je ne reviendrai pas (dans NCIS, NdlR). JAMAIS ! (Arrêtez de demander) Harmon me terrifie et j’ai peur qu’il m’attaque. J’en fais des cauchemars ", avait-elle écrit sur Twitter.

Ce 21 juillet, la comédienne en a remis une couche suite à la publication d’un article de Vanity Fair portant sur le départ du showrunner Peter Lenkov, licencié par CBS pour comportement abusif. " J’avais connaissance de son comportement depuis longtemps. Certains de ses mots étaient exactement les mêmes qui ont fait que moi et beaucoup d’autres sommes allés voir les ressources humaines de CBS, pour nous plaindre des autres hommes qui ont un comportement abusif depuis des années et que vous soutenez toujours dans mon ancienne série ", écrit-elle, pointant clairement du doigt son ancien collègue de travail.

S’en sont suivis plusieurs autres posts Twitter dans lesquels elle détaille la violence des propos de Mark Harmon. " Certains de ces propos si racistes et si misogynes et homophobes et cruels étaient prononcés sur le tournage de cette série. Je n’en ai jamais parlé parce que c’est si blessant. Et vous vous demandez pourquoi je suis partie ? Tous ces producteurs sont toujours en place. Dont lui. […] Moi aussi je suis allée voir CBS à propos du comportement abusif de MH (Mark Harmon, NdlR) sur le plateau et on m’a demandé à trois reprises si je voulais de l’argent. J’ai réagi : "Hein ? Non !" Et ce n’était pas le cas ! Je voulais que mon équipe et moi nous soyons en sécurité. J’aurais dû accepter et le donner à ses autres victimes", écrit l’actrice qui a, pendant longtemps, gardé le silence.