Dans un courrier officiel arrivé cette semaine dans la boîte aux lettres d'Emmanuel Deroubaix, l'ancienne ministre de la Culture française Aurélie Filippetti lui décerne le grade de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres. Il s'agit de l'une des principales distinctions parmi les quatre ordres ministériels de la République française.

Cette décision a donc été prise avant la démission d'Aurélie Filippetti du gouvernement français.

Le responsable de relations presse - spécialisé dans les artistes français - reçoit cette décoration à titre de reconnaissance pour sa participation active dans le rayonnement de la Culture française en Belgique au travers de la promotion et de la diffusion des artistes français dans notre pays. Emmanuel Deroubaix travaille depuis quinze ans dans le secteur.

 

Emmanuel Deroubaix a réagi à cette décoration auprès de Lalibre.be: "Cette décoration est surtout l'occasion pour moi de mettre en perspective quinze années de travail et de me souvenir, non sans émotion, de mes débuts dans ce secteur qui me semblait totalement fermé et inaccessible. Aujourd'hui, je mesure le chemin parcouru et la chance d'avoir pu croiser sur ma route des personnalités aussi incroyables que Pavarotti, Maurice Béjart, Serge Reggiani, Michel Bouquet, Bertrand Tavernier, Jean-Louis Trintignant mais aussi Johnny Hallyday, Jacques Dutronc, Gad Elmaleh, Charles Aznavour ou Jean-Michel Jarre pour ne citer qu'eux."

L'attaché de presse récemment mis en cause dans une polémique concernant un journaliste handicapé de la RTBF ajoute: "Je comprends mieux la quête de reconnaissance des artistes belges qui doivent trop souvent attendre un succès à l'étranger pour que leur travail soit reconnu dans leur propre pays. Je suis évidemment heureux qu'on me reconnaisse enfin quelques qualités après la tempête médiatique que j'ai dû affronter l'été dernier. Et que cette reconnaissance intervienne par l'intermédiaire d'Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture d'un gouvernement de gauche, alors que je suis aussi connu pour être un élu communal MR n'est pas pour me déplaire. J'éviterai ainsi tout procès d'intention de la part de mes détracteurs."