© Johanna de Tessières

Médias & Séries

En attendant la télé-réalité...

K.T.

Publié le - Mis à jour le

A vec 30,6 pc de parts de marché (PDM) - dont 24,1 pc pour la seule RTL-TVI -, depuis le début 2001, jusqu'à hier, nous détenons un record en Communauté française.» Un chiffre d'audience face auquel Pol Heyse, directeur général de la maison RTL, se déclare «fort légitimement satisfait» et «si vous ne nous en félicitez pas, nous nous en félicitons nous-mêmes.»

Ce préambule n'a pas juste pour but de faire sourire mais bien de «justifier» ce qui va venir, à savoir deux grilles pratiquement inchangées par rapport à la rentrée 2000.

Rappelant les succès engrangés l'an dernier avec les matchs de la Champion's League sur Club RTL, les grandes avant-premières du jeudi sur RTL-TVI (dont «Le Titanic») ainsi que les films de l'après-midi, les dessins animés du matin sur Club RTL et le «Clip Club» qui permet à la petite chaîne de damer le pion à bien d'autres chaînes musicales, l'homme tenait en fait à attirer l'attention sur les ingrédients d'une recette qui séduit et qui sera, donc, poursuivie.

COMPLÉMENTARITÉ, INTERACTIVITÉ

RTL-TVI continuera donc à se concentrer sur les piliers qui ont fait son succès: information (JT et magazines), divertissements et cinéma. Tandis que Club RTL continuera à balayer l'univers des petits dès 7 heures du matin (et l'après-midi jusqu'à 20 heures), elle accentuera son positionnement «jeunes adultes masculins» de ces derniers mois qui, lui, apporte aussi satisfaction: soirées axées sur le football (retransmission des matchs de la Champion's League), et les sports mécaniques («Moteurs»), auxquelles il faut ajouter le «Club privé» du dimanche soir (22h10, à partir du 9 septembre) qui vient prendre la place du «Rendez-vous» coquin

dans son décryptage de la vie nocturne et des us et coutumes de la Jet Set. Les femmes ne seront pas exclues pour autant avec les classiques du 7e art et quelques séries originales comme des inédits d'«Aux frontières du réel» (X-Files), de «Sex and the city» et de «Largo Winch» qui glisse pour ce faire, dans la case science-fiction du vendredi soir (22h10) sur Club RTL. Non content de jouer la carte de la complémentarité, la chaîne jouera également de plus en plus celle de l'interactivité en proposant à ses téléspectateurs de choisir les clips et séries diffusés sur Club via le site internet www.rtl.be tandis que les SMS se verront offrir le plus souvent l'antenne durant l'émission spéciale ados «Net.party», le samedi. Celle-ci présente d'ailleurs le seul nouveau visage de cette rentrée: la blonde Isabelle Ling.

Sur RTL-TVI, on retrouve tous les rendez-vous connus de la chaîne, tant en matière d'information (JT, Controverse, l'Invité, 7 jours, Reporters, Coûte que coûte, etc.) que de divertissements: Qui sera millionnaire?, les mardis du divertissement (en alternance: Ça alors!, Si c'était vous?, Souriez, vous êtes filmés, J'en ris encore), Signe de vie, et l'Ultratop RTL. Sans oublier, les indémodables (Place royale, La main à la patte, RTL Evénement) et les émissions spéciales (le Télévie, le 27 avril 2002, et Miss Belgique 2002 présentée le 7 décembre).

Quoi de neuf alors? Quelques séries («Central nuit» coproduite avec France 2, «Les repentis», «Une joyeuse pagaille» et «Gregory Hines show») qui viennent rejoindre le peloton de celles qui font déjà le succès de la chaîne («Urgences», «Rex», «NYPD Blue»).

Ainsi qu'une fiction qui devrait faire parler d'elle: l'apparition d'Alain Delon dans le rôle du célèbre privé «Fabio Montale», un projet dont TF 1 s'enorgueillissait au dernier MipTV et sur lequel RTL a, fort à propos, mis le grappin.

© La Libre Belgique 2001

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci