Une maladresse nous avait mis sur la piste, à la mi-avril, lors de la parution du «Guide Delta 2005». Cet annuaire des hôtels et restaurants de Belgique et du Grand-Duché offert par l'opérateur public était frappé d'un logo RTBF inconnu au bataillon. Débarrassé de son coquillage ou de son oreille -la marque de fabrique du graphiste Michel Olyff-, et coulé dans des formes épurées, il avait tout du nouveau blason du boulevard Reyers annoncé il y a plus d'un an.

Renseignements pris, on nous précisa que ce logo tout de bleu vêtu était «une indication de l'orientation privilégiée» mais qu'il pourrait encore évoluer. Une prudence qui s'explique aisément, le conseil d'administration n'ayant pas encore donné son aval à l'époque. Pas plus que le personnel n'avait été mis au parfum.

Deux «détails» aujourd'hui réglés. C'est donc officiellement cette fois-ci que l'opérateur public hisse son nouvel emblème «corporate» conçu par l'agence Publicis et devant illustrer, «par-delà les tendances et les modes (...) la pérennité du service public au sein de la Communauté française». Un attachement géographique mis en évidence par l'adjonction d'une couleur -le noir- dans la lettre «F».

Ce lifting ponctue le renouvellement des identités visuelles des chaînes de télévision et des radios de l'institution. Le nouveau logo ne remplace donc en rien les signatures individuelles existantes. Il incarne plus généralement l'âme de la RTBF, le trait d'union entre ses différentes déclinaisons...

© La Libre Belgique 2005