Pierre-Jean Chalençon était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Il revient sur son départ de l'émission Affaire conclue et sur la polémique au sujet de sa photo avec Dieudonné.

"J'ai eu une année difficile: j'ai perdu mon père, Michou est parti, ... Ça a été dur durant le Covid. J'avais le sentiment d'avoir fait le tour, de tourner en rond. J'avais demandé à la production de l'émission d'Affaire conclue de faire évoluer mon rôle mais cela ne s'est pas fait. Vous avez dû le remarquer dans les derniers épisodes: j'étais beaucoup moins fou, moins joyeux. Je m’embêtais un peu", reconnaît le collectionneur français.

Il souligne ainsi que son départ était programmé et qu'il souhait quitter l'émission de France 2 à la rentrée: "J'ai beaucoup d'autres projets et j'estimais qu'il fallait tourner la page. Je tiens à faire Palais Vivienne (le nom de son projet d'émission, ndlr.). Que ce soit France 2 ou une autre chaîne, on peut le faire n'importe où. Il n'y a pas que France 2 dans la vie. J'ai une pièce de théâtre aussi, j'inaugure une exposition en août en Chine avec des pièces sur Napoléon", confie-t-il en précisant qu'il ne participera pas à "Fort Boyard" cet été car "ce n'était pas le moment".

Il affirme par ailleurs avoir reçu de nombreux messages de soutien de l'équipe du programme quotidien: "C'est un peu comme une famille. Ce qui me peine le plus, c'est que je ne pourrai pas dire au revoir à tout le monde", glisse-t-il, très ému.

Il confesse cependant s'être senti attaqué et blessé ces dernières semaines: "J'ai fait des conneries et je les assume. Aujourd'hui les réseaux sociaux sont devenus les grands gouvernants du monde. Je ne suis peut-être pas né à la bonne époque mais en attendant, je suis quelqu'un de vrai".

Il est notamment revenu sur l'affaire du tweet de Line Renaud qui rendait hommage à Johnny Hallyday. Pierre-Jean Chalençon lui avait demandé à quel moment elle comptait le rejoindre.

"C'était de l'ironie mal placée. J'aime beaucoup Line Renaud et je me suis excusé".

Jean-Marc Morandini lui a alors demandé quelques précisions au sujet de la polémique, qui a précipité son départ de l'émission Affaire conclue, autour de la photo de Dieudonné durant l'anniversaire de Jean-Marie Le Pen.

"J'aime Napoléon, j'aime l'histoire de France et, pour moi, Le Pen est un 'Monstre' de l'histoire de France mais je ne partage absolument pas ses idées et en plus je suis de la jaquette (homosexuel, ndlr.). Donc si ces gens arrivent au pouvoir, je serai le premier à passer à la casserole", explique l'Empereur. "Je ne partage pas non plus les idées de Dieudonné. Nous étions tous les deux à cet anniversaire et j'ai fait une photo avec lui comme j'en fais des dizaines par jour. Je n'ai pas pensé à mal sur le moment", confirme-t-il.

"Honnêtement, je n'ai pas réfléchi. J'ai fait une bêtise et j'assume", avoue Pierre-Jean Chalençon. "J'aime les gens. Je reçois tout le monde. Je ne fais pas de politique. J'ai été à cet anniversaire et c'était une grosse connerie".

En larmes, il craque et raconte cependant avoir vécu un véritable calvaire après que la polémique ait éclatée: "On me traite d'antisémite. Depuis 24h, on ne dit que des saloperies. C'est horrible. Je suis gay, je lutte contre l’homophobie. C'est très méchant de dire des choses pareilles. Ça me touche au plus profond de mon cœur. C'est pour ça que j'ai décidé le soir de mon anniversaire d'arrêter d'un commun accord avec la production. J'avais décidé de partir, c'était la goutte de trop", admet-il, très remué.