Médias/Télé Sur le plateau de "Des paroles et des actes", la soirée s'annonçait austère avec, en invité vedette, Jean-François Copé. Pour asticoter le président de l'UMP, on pouvait compter sur David Pujadas, François Lenglet ou encore Jeff Wittenberg, les "grandes signatures" de la chaîne publique.

Au détour de deux arguments sur l'état de la France de François Hollande, les réalisateurs de l'émission ont tenté de créer un dialogue entre une Française lambda et Jean-François Copé. Ce jeudi soir, c'est Isabelle Maurer, Alsacienne pur jus, qui a pris le micro en direct ( Retrouvez la vidéo en fin d'article). Très remontée contre l'Etat français qui lui accorde si peu de revenus, elle a lâché sa colère au visage de l'invité de Pujadas.

Crédits: France 2/Twitter @phalippoualex

Cependant, la dame n'était pas en plateau. Mme Maurer était-elle chez elle ou dans une loge à proximité du studio? Pour certains, la situation n'était pas claire. La journaliste de TF1 Laurence Ferrari a fait part de ses doutes sur Twitter. Surtout que l'invitée lâche: "Je ne suis pas venue de Mulhouse juste pour vous souhaiter le bonsoir"...

"Quand on touche à mon munster"

Peu importe, l'Alsacienne ne lâche pas d'une semelle Jean-François Copé. Et même si elle répète qu'elle veut le dialogue, elle coupe sans cesse la parole à son interlocuteur, au point de provoquer l'hilarité du public. Son franc-parler désarçonne M. Copé. Mais, rien à faire, "en Alsace quand ça va pas, ça va pas!", martèle Mme Maurer avec son accent typique de la région. Surtout qu'il ne faut pas lui toucher "à [son] munster et à [son] "gewurstaminer" à celle-là.

Malaise chez les téléspectateurs, dont certains ne goûtent pas du tout ce moment qui confine selon certains à la téléréalité.

Mais la sincérité a une fin. Comme aucun échange d'arguments ne semble possible, Mme Maurer se voit couper la parole par David Pujadas. Au grand soulagement des "twittos".

Isabelle Maurer sera-t-elle la star de demain dans tous les médias français, comme avant elle de nombreux anonymes qui animent, par leurs témoignages emprunts de sincérité et d'émotion, la sphère politique hexagonale? En tout cas, son numéro (est-ce le bon?) s'échange déjà sur les réseaux... Une star (d'un jour) est née(?)