Ce lundi 2 décembre, François Gemenne, spécialiste belge des questions géopolitiques et environnementales, était présent sur le plateau de "Quotidien" avec Yann Barthès. Plus de deux millions de téléspectateurs ont suivi la 2e partie de l'émission, un record d’audience pour le talk-show français en 2019. Le réalisateur français, Michel Blanc, et l'humoriste, Hakim Jemili, étaient aussi sur la liste des invités de Yann Barthès hier soir. Une émission réussie vu que le "Quotidien" devance "Touche pas à mon poste !", le talk-show concurrent (1 190 000 téléspectateurs).

La COP 25 va-t-elle servir à quelque chose ? Pourquoi l'Accord de Paris n'est-il pas contraignant ? Le professeur de l’Université Libre de Bruxelles, invité à l'occasion de l'ouverture de la COP 25 à Madrid, a répondu à ces questions sur le plateau de TF1.

"Qui peut poser un geste fort qui aurait un effet immédiat ?", demande Yann Barthès. "Les banques", répond alors sans hésiter le spécialiste belge. "Les gens, aujourd'hui, font plein de choses pour réduire leur empreinte carbone comme aller au travail en vélo ou manger des légumes de saison. Mais si ils ont leur argent placé en banque, ils financent à leur insu les énergies fossiles".