Médias & Séries

Depuis plusieurs mois, Gad Elmaleh est au coeur d'accusations de plagiat. Et ce n'est pas la longue enquête publiée ce jeudi par le magazine Society qui va arranger ses affaires.

La revue française a interrogé plusieurs artistes mettant en cause Gad Elmaleh. Il a ainsi récolté des témoignages édifiants, dont celui de Kamel Bennafla, 62 ans, qui accuse son confrère de lui avoir volé le célèbre du sketch du "blond". Vous vous souvenez, le "blond", c'est cet homme parfait qui est capable de plonger dans une piscine sans éclabousser personne, de skier à la perfection tout en gardant son brushing, de manger un sandwich sans faire tomber une seule des tomates qui se trouvent à l'intérieur... Les aventures de ce personnage popularisé par Gad Elmaleh ont fait rire des centaines de milliers de personnes. Oui mais voilà... le "blond" ne serait pas de lui...

"J'en ai plus rien à foutre, j'ai décidé de parler", explique Kamel Bennafla qui tient à raconter comment, selon lui, Gad Elmaleh lui aurait volé ce personnage... avec la complicité ou tout du moins le silence de Tex.

Gad protégé par... Tex?

L'histoire commence en 1990, lors d'une émission d'Europe 2 Avignon animée par Tex. C'est à ce moment que Kamel et Gad se rencontrent. Dans l'émission, Kamel Bennafla interprète son sketch "Ma femme au ski" qui raconte l'histoire d'un Marseillais qui part skier sur les pistes et rencontre un blond, "un beau gosse propre sur lui qui fait tout bien et ridiculise les autres". 

"A la fin de l'émission, Gad vient vers moi et me demande l'enregistrement. Il me dit que c'est pour l'écouter chez lui le soir à la maison, pour qu'il puisse progresser. J'étais flatté", explique Kamel.

Mais dix ans plus tard, quand Gad Elmaleh commence à avoir du succès en France, Kamel se fait interpeller et accuser de plagiat. "Les gens me disent que c'est le sketch de Gad. A ce moment-là, je comprends mais je garde mon calme". Kamel se contente de renommer le "blond" en "playboy" dans ses sketchs. Pourquoi n'a-t-il pas revendiqué la paternité de ce personnage en publiant l'enregistrement de ma fameuse émission? A cause de Tex, dit-il. "Le seul vrai témoin, c'est lui, mais il s'en est lavé les mains dès le premier jour. Je lui ai demandé la bande de l'émission mais il m'a répondu qu'il ne voulait pas rentrer dans ces trucs-là. Il m'a expliqué que la radio n'existait plus et qu'il ne voulait pas s'embrouiller avec Gad".

Sa série Netflix serait-elle un plagiat?

Ce n'est pas la seule révélation de l'enquête de Society. Comme l'explique BFM, la série Netflix de Gad Elmaleh suscite également les interrogations. 

Diffusée depuis le 12 avril sur la plateforme de vidéos, la série "Huge en France", créée par Gad Elmaleh, aurait été inspirée d'un ancien projet qui portait le nom de "Very Famous in France" et devait mettre en scène... Patrick Bruel. Le pitch? Un chanteur célèbre en France débarque aux Etats-Unis suite à un coup de fil de son ex-femme se rendant alors compte de son total anonymat dans le pays de l'Oncle Sam. Un concept qui n'est pas très différent de celui de Gad Elmaleh dont le personnage principal n'est pas un chanteur mais un humoriste joué par lui-même.

Mais qu'en pense l'écrivaine Amanda Sthers, l'auteure de "Very Famous in France"? "Dans son entourage, on fait mine de ne pas croire au plagiat. Aucune action en justice n'a d'ailleurs été engagée", conclut Society. Une simple coïncidence?