La série à succès est basée sur de nombreux évènements réels. L'historien britannique Tom Holland le fait remarquer dans The Guardian. La série comporte énormément de références à des guerres, des invasions et des armées qui ont, un jour, existé. L'écrivain George RR Martin, auteur des livres dont est tirée la série, s'inspire surtout du continent britannique dans sa période médiévale. Mais pas seulement. Quelques exemples.

Westeros

Parmi les nombreuses guerres menées par Robert Baratheon (voir photographie à droite), il y a celle qui lui a permis d'accéder au trône de fer: l'éviction et l'élimination de la famille royale des Targaryens. Selon l'historien Holland, ce conflit ressemble à s'y méprendre à la guerre des Deux-Roses du XVème siècle, qui opposa les Lancaster et les York pour la possession du trône d'Angleterre. Cette guerre est déclenchée à la mort du roi Henri VI (voir photographie à gauche), considéré comme faible et souffrant, par moments, de troubles mentaux. Une folie qui rappelle celle du roi Aerys II Targaryen, éliminé par Jaime Lannister.

commons.wikimedia.com et gameofthrones.forumdediscussions.com

Dans la série, Robert Baratheon succombe à ses blessures suite à un complot dirigé par sa propre épouse Cersei Lannister (voir photographie à droite). On se remémore alors le complot d'Isabelle de France (voir photographie à gauche) contre son époux Edouard II d'Angleterre. Isabelle était la fille de Philippe IV le Bel et était surnommée la « Louve de France » pour son tempérament particulièrement violent. Elle et son amant Roger Mortimer ont fomenté le meurtre du roi Edouard II... Tout comme Cersei et son amant Jaime Lannister l'ont fait pour Robert Baratheon.

Le Mur

Le « Mur » de glace (voir photographie du bas), qui permet de séparer les terres "civilisées" de Westeros des sauvageons du Nord, est probablement une référence au mur d'Hadrien géant (voir photographie du haut). Cette fortification en pierre et en tourbe fut construite à partir de l'an 122 après Jésus-Christ par les Romains, sur toute la largeur de l'Angleterre. L'objectif était de protéger le sud de l'île des attaques des tribus peuplant l'actuelle Écosse. Le mur existe toujours à l'heure actuelle, particulièrement bien conservé dans la partie centrale.

decouvertes-archeologiques.blogspot et fantasyworlds.fr

Port-Réal

Lorsque la flotte de Stannis Baratheon attaque Port-Réal, Tyrion Lannister défend la cité grâce au feu grégeois préparé par les mestres (voir photographie du bas). Des pots en terre cuite remplis de la substance sont lancés sur les bateaux ennemis depuis les murailles de Port-Réal. Cette scène renvoie directement à la défense de Constantinople à la fin du VIIème siècle (voir représentation du haut), où les Byzantins utilisèrent pour la première fois le feu grégeois contre la flotte turque.

ouzo-pride.forumdediscussions.com et multiprises.tumblr.com

Dothrakis

A l'est de Westeros, le continent Essos est plus exotique. C'est de cette terre que sont originaires les Dothrakis. Parmi ce peuple, la horde de cavaliers de Khal Drogo (voir photographie de droite), seigneur et maître de Danaerys Targaryen, évoque fortement le conquérant mongol Gengis Khan et ses guerriers à cheval (voir représentation de gauche).

Une fiction bluffante de réalisme

L'historien Tom Holland note que les scènes de souffrances de la population victime des guerres, des violences, des viols, de la famine... sont troublantes de réalisme. Même les dragons, les démons et les spectres sortent tout droit de l'imagination et des croyances des hommes et femmes de l'époque médiévale. Selon l'historien, parmi les séries de fiction existantes, Game of Thrones est probablement celle qui s'est le plus inspirée de la réalité. La troisième saison sortira ce dimanche 31 mars aux États-Unis.