Médias/Télé

Dans une lettre de deux pages adressée à l'Administrateur délégué de la RTBF Jean-Paul Philippot, Alain Destexhe pointe du doigt "le manque d'objectivité du 19h30".

Selon le Sénateur MR, plusieurs sujets développés dans le JT de la chaine publique font preuve "d'un parti pris favorable aux grévistes." "La comparaison avec le JT de RTL TVI est tout à fait éloquente" précise-t-il.

Morceaux choisis:

"Dès le début du JT, la présentatrice annonce 'un mouvement relativement bien suivi' (...) Si une dizaine de syndicalistes bloquent un rond point et empêchent des centaines de travailleurs de gagner leur lieu de travail, comment dénombrer le nombre de grévistes ?"

"Le point de vue des grévistes a été bien présenté mais il n’y a eu presque aucun écho (surtout comparé au journal de RTL TVI et à la presse francophone) de ceux qui souhaitaient se rendre au travail."

"La RTBF n'a fait écho à aucun des incidents parfois graves qui ont émaillé la grève" à savoir l'incendie criminel à Bruxelles-Midi, les échauffourées devant le siège de la N-VA ou encore les incidents devant le campus du Sart-Tilman de l'Université de Liège.

Il ajoute que les points de vue du gouvernement et des syndicats n'ont pas été confrontés, contrairement à ce qui a été fait par le JT de RTL.

Alain Destexhe regrette également l'absence de la vidéo de Raymonde Le Lepvrier, pourtant diffusée par RTL et même France 2.

Le Sénateur MR espère être entendu par le patron de la chaîne publique sans quoi il "déposera une éventuelle plainte auprès du Comité de Déontologie des Journalistes."