Récemment évincé de la célèbre émission de télévision "Affaire conclue", Pierre-Jean Chalençon s'est confié dans les colonnes de Sudpresse. Il revient sur son départ de l'émission ainsi que sur ses relations avec ses collègues.

Si le personnage phare de l'émission a pu compter sur le soutien de son amie, Sophie Davant, il ne peut pas en dire autant de tous les spécialistes qui l'entouraient en salle des ventes. "On est totalement raccord avec Sophie. D’ailleurs, elle m’a apporté tout au long de cette histoire son soutien le plus total. C’est mon amie et ça se vérifie", confie-t-il. "Alors qu’il y a certaines personnes dans l’émission, dont un certain Belge (Gérald Watelet, NdlR) qui a bavé sur ma gueule. Enfin, les pièces rapportées seront toujours des pièces rapportées… Sophie Davant est une vraie amie, tout comme Caroline Margeridon, Alexandra Morel ou Julien Cohen. Le succès de l’émission, on l’a fait ensemble. Alors après, j’ai pris un peu d’ascendant mais on s’en fout, on est copains."

Le collectionneur, bonapartiste essentiellement, fait également part à nos confrères de Sudpresse de son désir de tracer son chemin : "j’ai l’impression qu’on a essayé d’assassiner mon projet palais Vivienne. Je pense qu’il y a des gens bien placés qui se sont dit : On va faire sortir ça pour faire capoter son projet. Et puis les gens sont méchants, jaloux aujourd’hui. Moi, je suis ma route"

On peut rassurer les fans de Pierre-Jean, ils devraient le voir à l'écran encore quelques temps. En plus du prime proposé ce mardi 7 juillet, France 2 possède encore en rayon plusieurs numéros d'Affaire Conclue enregistrés.