Saint Valentin oblige, «Reporters» se met au diapason des «mendiants de l'amour», ces hommes et femmes, souvent d'âge mûr, qui tentent de refaire leur vie par le biais d'Internet, des clubs de rencontres ou de services SMS.

«Reporters» a ainsi suivi Bellinda, Nathalie, Marc et quelques autres qui ont choisi des médias à la mode pour poursuivre la plus vieille quête humaine: celle de l'amour. Internet, téléphone, SMS, soirées spéciales pour célibataires ou «speed dating» (rencontres tournantes où on fait connaissance en passant de table en table toutes les sept minutes) : David Oxley n'a dédaigné aucune piste. «Je dois reconnaître qu'on rencontre là un public plus ouvert, moins branché que ce que je pensais. Car le monde du travail, toujours plus prenant, laisse de plus en plus de gens esseulés qui peinent à élargir leur cercle de connaissances.»

Internet ne brise pas pour autant le miroir aux alouettes. «Evidemment, cela fonctionne d'autant mieux que l'on est jeune et beau» concède David Oxley. Même si l'on constate que pour certains, timides ou échaudés, la possibilité de converser (parfois longuement) par mails ou SMS rend la véritable rencontre moins hypothétique et moins ardue. «Paradoxalement, pour certains, ces modes de communication rapides ont ralenti le temps de la drague, ce qui était visiblement le but recherché.» L'issue de ces démarches dont nous n'avons vu que l'ébauche? Sur RTL-TVI à 19h45.

© La Libre Belgique 2003