Jean-Michel Maire s'est fait épingler par de nombreux spectateurs pour avoir embrassé le décolleté d'une femme sans son consentement durant l'émission de 35 heures animée par Cyril Hanouna. La jeune femme - déguisée pour l'occasion en Kim Kardashian - avait refusé plusieurs fois de faire un smack au chroniqueur. Celui-ci a finalement riposté en lui embrassant le haut de la poitrine sans qu'elle ne puisse l'en empêcher. Si la jeune femme n'a pas réagi, ce geste a été qualifié par beaucoup d'agression sexuelle. Le CSA a même été saisi, notamment par l'association "Osez le féminisme!".

Cyril Hanouna a tenu à revenir sur l'incident lors de l'émission suivante. "Cela a pris des proportions incroyables pour rien du tout", commence-t-il par regretter. "C'était sur le haut du décolleté, pour le show, pour lui éviter un bisou car elle est maquée", se défend Jean-Michel Maire. " Vous auriez pu le faire sur le front, mais je ne trouve pas ça hyper grave, et puis la jeune fille était très sympathique", explique Cyril Hanouna. Jean-Michel Maire lui a donc fait un bisou sur le décolleté parce que la fille était "sympa" et qu'étant en couple, elle refusait de l'embrasser sur la bouche... Des justifications très peu convaincantes et, surtout, aucune excuse de sa part. 

"Je l'ai vue après, on en rigolé, on s'est demandé comme amis sur facebook. On a fait des selfies ensemble. Elle a passé un très bon moment", minimise Jean-Michel Maire.

"C'est vrai que c'est fou, pour pas grand chose, une fois de plus autour de TPMP", se plaint l'animateur-star de C8 qui se sent manifestement persécuté. Il faut dire que, dernièrement, les polémiques se sont enchaînées autour de TPMP, notamment concernant les humiliations répétées de Matthieu Delormeau. 

 "Je ne dis pas que vous n'avez pas eu un geste regrettable. C'est vrai que nous on l'aurait pas fait", finit par avouer Cyril Hanouna pour clore l'affaire.