Médias/Télé Jean-Pierre Pernault n'est pas que le présentateur du JT le plus regardé d'Europe. C'est aussi un homme qui n'a pas sa langue en poche. Et qui ne vote certainement pas à gauche. Lors du 13h de ce jeudi 20 juin, celui qui adore faire le tour des kermesses françaises n'a pas manqué de tacler le mariage homo. 

Deux informations faisaient l'actu ce jour-là. L'incarcération pour deux mois d'un opposant au mariage pour tous et la demande d'expulsion de Frigide Barjot de son logement HLM. Et pour JPP, tout cela montre bien que le gouvernement de François Hollande ne respecte pas la liberté d'expression.  "Il ne fait pas bon être hostile au mariage homosexuel", s'exclame-t-il. Le tout avant de parler de la condamnation dont a écopé cet opposant à la loi Taubira.

Plus tard, il relate les ennuis de Barjot, la cheffe de file du mouvement anti-mariage homo. Sa réaction à la possible expulsion de l’interprète de  "Fais moi l'amour avec deux doigts" ? Un  "tiens donc" des plus sceptiques. Et qui en dit long. 

Ce n'est pas la première fois que Jean-Pierre Pernault attaque la gauche lors de ses JT. En 2009, il n'avait pas manqué de rappeler que l'Espagne, où la situation économique est désastreuse, avait un gouvernement socialiste.  "Voilà ! L'Espagne avec un gouvernement socialiste, je vous le rappelle. Pas de recette miracle, donc", avait-il déclaré à l'issue d'un reportage sur la crise de l'emploi qui frappe le pays.