Malchanceuse à l'épreuve d'immunité, Ava sentait que l'étau se resserrait autour d'elle. Elle a donc fabriqué un faux collier d'immunité et a tout fait pour que ses camarades le remarquent... "Tel un sanglier dans un maquis, j'ai cherché un collier mais je ne trouvais pas. Alors, j'ai décidé d'en fabriquer un faux. J'ai pris ça avec beaucoup d'humour. Sachant que c'était cuit, je n'avais plus rien à perdre. J'ai donc voulu jouer avec mes camarades, mettre la pagaille, en tentant un coup de bluff", explique la Corse qui, finalement éliminée au Conseil, ne regrette en rien son parcours dans Koh-Lanta. "On me dit que je suis discrète? Oui et non. Le montage fait un peu ce qu'il veut. Dans les images, je me retrouve. Je ne suis pas quelqu'un qui en fait des caisses. Je n'ai donc aucun regret. Je suis fière d'être la première aventurière à représenter la Corse."

Comment vous êtes-vous sentie une fois rentrée à la maison?

"J'ai repris le boulot deux jours après mon retour, sans avoir eu le temps de me remettre du décalage horaire et des nombreux kilos perdus. Mon retour de Koh-Lanta a été comme une résurrection. Mon corps et mon esprit ont été purgés pour repartir de plus belle." 

Qu'est-ce qui a été le plus dur à vivre pour vous dans Koh-Lanta?

"Une fois qu'on a trouvé son trou par terre pour dormir, on s'habitue au confort de Koh-Lanta ! Le manque de nourriture, c'est surmontable aussi. Mais, le fait de se sentir toujours mouillé et la fatigue, ça, c'était difficile ! Au final, notre corps marche au ralenti."

Si on vous propose de refaire un Koh-Lanta, que répondez-vous?

"Oui, tout de suite! Lors de cette saison, il a été dit qu'on ne me voyait pas beaucoup. Je peux vous dire que s'y retourne, je vais leur montrer l'envers du décor de la Corse, dans ses performances physiques et autres."