C’est l’heure de la réunification dans Koh-Lanta. Deux nouvelles équipes voient le jour, celle des Jaunes et celle des Rouges. Passée de peu à côté du Totem, la seconde est contrainte de se séparer de l’un de ses membres. Avec sept votes contre lui, Adrien est prié de quitter l’aventure. "Trop stratège", "trop contre les aventuriers de l’Est", le Nordiste a vu déferler les critiques en son égard. " Je pars avec beaucoup de déception mais je ne regrette pas du tout ma façon de jouer. J’en suis même fier. J’ai eu un jeu agressif fait de complots et de trahisons. J’ai pris Koh-Lanta comme ce que c’est : un jeu ", explique l’ingénieur ferroviaire de 30 ans qui avoue avoir, il y a quelques semaines, fait perdre l’équipe du Nord pour éliminer Diane. "Je me rendais compte qu’elle s’entendait bien avec les deux autres filles. Fallait que j’agisse avant qu’il ne soit trop tard."

N’aviez-vous pas peur que votre comportement ne suscite une vague de critiques sur les réseaux sociaux lors de la diffusion de l’émission ?

"Je n’avais vraiment aucune appréhension à ce sujet. Mes proches et ma compagne savaient que j’avais cet état d’esprit. C’était le principal."

Comment avez-vous réagi lorsque vous avez su que vous étiez répartis en régions au tout début de l’aventure ?

"C’était une surprise mais ça n’a rien changé à ma stratégie. Je suis venu à Koh-Lanta pour jouer. Je ne me sentais pas représentant d’une région. Je jouais pour moi."

Participer à Koh-Lanta était un rêve pour vous ?

"Oui, vraiment. Je suis un grand passionné de l’émission. J’aime parce qu’on doit passer son temps à créer des stratégies, duper les gens. Je pense que j’ai posé ma candidature au moins dix fois pour y participer. Pour moi, c’était un défi physique et mental."

L’image que l’émission donne de vous chaque vendredi vous correspond-elle ?

"Oui, c’est ce que je voulais. Essayer de montrer aux gens mon côté stratège, ne m’en cacher sous aucun prétexte, et être un aventurier plutôt sympathique."