Jean-Marc Dutouya est devenu célèbre malgré lui le 9 novembre 2015. Ce jour là, des militants de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) tentent de détruire des pièges à oiseaux, deux hommes essaient de les repousser. Alors qu'il fait sa toilette, Jean-Marc Dutouya court dans le jardin en slip, armé d'une pelle, pour aider ses voisins à chasser les militants. Les caméras de France Télivisions capturent la scène et l'homme à la pelle de vient un mème (élément repris et décliné en masse sur Internet). Depuis Jean-Marc Dutouya a été condamné pour son agression à la pelle.

Ce mercredi 26 s'est ouvert au tribunal de Dax, en France, un autre procès intenté par Monsieur Dutouya à France Télévision, comme le rapporte France Bleu Landes. Cet ancien conseiller municipal estime que ces images ont nui à son image. Il réclame 200.000 euros d'amende au service public, ainsi que la suppression des images.

"Mon client a été livré en pâture dans des conditions d’irrespect de sa dignité", a déclaré au tribunal Frédéric Dutin, l’avocat de Jean-Marc Dutouya. Il a insisté sur les conséquences psychologiques pour son client, marquées par une perte de poids et un AVC.

De sonc côté France Télévisions, parle d'un "un reportage d’actualité" avec "un problème de forme et de fond". Pour eux, Jean-Marc Dutouya "se plaint de la réputation que ces images lui ont créé, mais l’intérêt général du public est protégé par la liberté de la presse". Ils estiment que le Landais avait vu les caméras avant de sortir en slip et armé d'une pelle.

La défense de Monsieur Dutouya explique que ce dernier est sorti rapidement pour intervenir parce que "certains militants étaient en train de molester sa mère de 86 ans devant chez lui".

Verdict le 15 septembre 2021.