La polémique prend encore de l'ampleur.

Alors que ses parents sont montés au créneau pour dénoncer les dires de l'écrivain dans son nouveau roman, la grand-mère de Yann Moix a livré un témoignage tout à faire différent. Soutenant son petit fils, cette dernière confirme qu'il a bien été victime de violences, comme ce dernier le raconte dans Orléans. "Ses parents, il faut être franc, ne l'ont jamais aimé", a expliqué la grand-mère de Yann Moix dans l'émission Touche Pas à Mon Poste.

Selon Alexandre Moix, petit frère de l'écrivain, c'est bien Yann qui était le bourreau. Des propos qu'ont approuvé leurs parents mais que la grand-mère conteste. "Son frère, étant tout petit, l'embêtait tout le temps. C'était toujours inversé. On prenait Yann en défaut alors que c'était Alexandre qui embêtait Yann, raconte-t-elle. Ce que je reproche toujours un peu à ma fille c'est qu'elle écoutait trop ce qu'Alexandre racontait (...) sans chercher à comprendre. Alors c'était Yann qui prenait et puis Alexandre rigolait en douce, lui. Il se réjouissait que son frère soit disputé".

La dame de 92 ans affirme qu'il s'agit d'une véritable vendetta contre l'ancien chroniqueur de ONPC. "Un jour, ma fille m’a téléphoné et dit: 'De toute façon, on va le démolir'. J’ai trouvé ça, de la part des parents, un peu abusif quand même, regrette-t-elle. Même si des fois il y a des préférences, on n’a pas à en arriver à ce point-là. Ça va trop loin. Non seulement, ils détruisent sa carrière mais c’est lui-même qu’ils sont en train de détruire".