Depuis la diffusion du documentaire-choc sur Canal+ "Je ne suis pas une salope, je suis journaliste", Pierre Ménès est sous le feu des critiques. Sa réponse dans l'émission "Touche Pas à Mon Poste" de Cyril Hanouna n'a pas convaincu tout le monde et le jeu FIFA a même décidé d'arrêter sa collaboration avec le journaliste de Canal+. 

La réalisatrice de ce documentaire, Marie Portolano, a répondu sur Twitter à cette vive polémique. Si elle n'a pas voulu enfoncer son ancien collègue, elle a surtout voulu dénoncer un système. "En plus de donner la parole à des femmes courageuses, le but de ce documentaire était de mettre un terme à des (dys)fonctionnements et d’éveiller une certaine conscience collective."

Selon elle, l'acharnement sur un individu n'est pas légitime. "Or, nous sommes en train de réduire ce combat et cette parole à un seul homme. Ce n’est pas un seul homme le problème mais le système qui a permis à quelques hommes d’agir pendant des années sans être réprimandés. Et c’est ce système que l’on doit combattre. Le système qui a protégé, qui n’a pas voulu entendre. C’est ça le centre du débat. Je crois maintenant que tout le monde a compris. Le principal, c’est ce qui vient après. Tous ensemble."