C’est bien un suicide, nous n’avons pas de doute à cet égard.

Le porte-parole du parquet de Bruxelles nous a confirmé mercredi que le décès de notre consœur Anne-Michèle Cremer (voir "La Libre" du 17décembre) n’a rien de criminel. L’audition de son compagnon était de pure forme. L’occasion, pour nous, de réitérer nos condoléances aux proches de cette excellente journaliste. (R. P.)